Toutinfo Bréves

3em VAGUE DU CORONAVIRUS :Sonko tient Macky Sall pour unique responsable de la situation

Macky Sall est l’unique responsable du déferlement de la 3emvague du coronavirus. L’accusation est de son principal opposant Ousmane Sonko. Selon lui, le chef de l’État est informé depuis le mois de mai dernier, de la présence du variant Delta dans le pays, au lieu d’agir, a préféré aller en « pseudo tournées politiques ».   

Face à la presse hier, le leader de Pastef, Ousmane Sonko a accusé le président Macky Sall d’être l’unique responsable de la 3ème vague du coronavirus. «Macky Sall est le seul responsable de cette situation catastrophique que nous vivons avec la 3e vague de Covid-19. Il a reçu, au mois de mai dernier, un bulletin l’alertant du danger. On lui a dit, dans ce bulletin, que le dangereux variant Delta était au Sénégal», a accusé l’opposant. Et de se désoler que, c’est ce moment critique  que le chef de l’Etat  «a choisi pour faire ses tournées pseudo-économiques avec d’importants mouvements de foule», en convoyant des centaines de personnes par des cars, de région en région.  Qualifiant cette attitude «d’irresponsabilité notoire», Ousmane Sonko soutient que le chef de l’État n’ose pas dans ce contexte où nous sommes aborder le sujet face aux Sénégalais. « Je peux même dire qu’il (Macky Sall) est le seul et unique responsable de cette situation. C’est la crédibilité qui gouverne. La force ne gouverne pas. Le responsable de cette situation c’est le lui », insiste Sonko. Accusant Macky Sall et son régime, le leader de Pastef blanchit l’opposition. « C’est malhonnête de dire qu’on renvoie tout le monde dos à dos, parce que l’opposition n’a pas reçu ce bulletin d’information. La responsabilité revient à celui qui dirige le pays de prendre des décisions par rapport aux informations qu’il a reçues et aux moyens dont il dispose. Ce n’est pas l’opposition qui doit prendre des décisions », a-t-il martelé. 

«60 milliards alloués à l’avion présidentiel pouvaient servir à l’achat de 2000 lits de réanimation »

Le député de l’opposition a aussi rappelé que sur les 1000 milliards 112 milliards ont été orienté dans le secteur de la santé. Il a également soutenu que dans ce contexte difficile, 60 milliards alloués à l’achat l’avion présidentiel pouvaient servir à l’achat de 2000 lits de réanimation. Ce qui va d’après lui, augmenter le nombre de lits qui est actuellement de 59 lits de réanimation dont 40 sont à Dakar et les 19 autres dans les régions « C’est un crime contre le peuple Sénégal. C’est une non-assistance et exposition à un peuple. C’est ça la pratique de Macky Sall qui regroupe irresponsabilité, incompétence et dénie », dénonce-t-il. 

 Par conséquent, il lance un appel aux populations, afin qu’elles prennent leurs propres responsabilités face aux carences des autorités. « Si l’État montre son irresponsabilité que le peuple soit responsable. L’État a démissionné. Mais, ce n’est pas une raison pour nous de démissionner. Nous ne démissionnons pas parce que c’est une maladie qui tue. Que chacun, prenne ses responsabilités », a-t-il invité. Tout en rejetant un éventuel confinement, le leader du Pastef a plaidé pour le respect des mesures barrières, notamment le port du masque et l’approvisionnement du pays en oxygène. 

«Je ne suis pas contre le vaccin…mais j’estime qu’on ne doit pas forcer les populations à la vaccination»

A propos de la vaccination, Sonko fait remarquer : « Je ne suis pas contre le vaccin. Des vaccins, nous en avons pris depuis notre enfance et aucun de ces vaccins n’est produit au Sénégal.  Je ne crois pas non plus qu’il ait un quelconque complot au tour de ce vaccin ». Toutefois, selon lui, les populations se posent des questions et aimeraient avoir des réponses à ses questions. « Personnellement, j’aimerais qu’on me dise avec exactitude quelle est la durée d’immunité après inoculation du vaccin. Malheureusement, je n’ai toujours pas de réponse à cette question », dit-il. Et c’est la raison pour laquelle, il est contre l’imposition de la vaccination.  « J’estime qu’on ne doit pas forcer les populations à la vaccination », affirme-t-il. 

En définitive, pleinement conscient de la gravité de la situation, Sonko a pris ses responsabilités, en suspendant ses activités politiques, notamment sa tournée (Nemmeekou tour). 

L’info