Toutinfo Bréves

MAGAL EN PLEINE PANDEMIE DU COVID : Le challenge de Touba

Le Comité régional de développement préparatoire du grand Magal de Touba tenu hier à Diourbel a donné des indications sur le dispositif médical prévu pour la circonstance, afin de lutter contre la propagation du coronavirus. Pour autant, le porte-parole du Khalife général des Mourides, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre ne s’est empêché d’édicter des mesures à respecter pour éviter toute propagation du virus lors de cet évènement religieux de grande envergure.

L’édition 2021 du grand Magal de Touba sera célébrée malgré le contexte de pandémie avec le variant Delta du virus qui fait des ravages depuis quelques semaines. Comme l’année dernier, Touba s’est lancé le challenge de mettre en place toute un dispositif sanitaire pour éviter toute propagation du virus lors de cet évènement religieux d’envergure international. D’ores et déjà la taskforce médicale à pied d’œuvre depuis un bon moment en perspective du grand magal, annonce la mise en place de 180 postes médicaux et le déploiement de 5760 agents de santé. A en croire le médecin-chef du district sanitaire de la région médicale de Diourbel, les autorités ont déjà pris d’importantes mesures pour assurer une bonne couverture médicale lors de cet événement religieux. 

180 postes médicaux mis en place et 5760 agents de santé déployés

La rencontre présidée par le gouverneur de Diourbel Gorgui Mbaye s’est tenue en présence du porte-parole du Khalife général des Mourides, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre, par ailleurs président du comité d’organisation de ce grand événement, et de Cheikh Abdou Lahad Mbacké Gaïndé Fatma, président de la commission culture et communication, entre autres dignitaires de la Mouridya et d’officiels étatiques. Prenant la parole, Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre a rappelé que, tout comme l’année dernière, l’édition de cette année se tient dans un contexte sanitaire assez particulier marqué par la pandémie du coronavirus. Ainsi, en plus de tout le dispositif médical et préventif mis en place, il a invité l’ensemble des fidèles mourides qui viendront d’un peu partout des quatre coins du pays et du globe, à respecter les mesures barrières édictées par les autorités étatiques et sanitaires. ‘’Nous devons nous conformer aux directives édictées par les autorités sanitaires pour riposter contre la pandémie. J’invite tout le monde au respect de ces recommandations’’, a-t-il ordonné aux disciples notamment aux pèlerins qui devront assister à la célébration du magal de Touba.

«Nous avons la ferme conviction que le 18 Safar sera célébré et que rien de mal n’adviendra»

Le porte-parole du khalife général des mourides se dit optimiste quant à la célébration du grand magal sans aucun risque de propagation du virus. «Seul Dieu sait pourquoi Il a amené cette pandémie dans le monde et pourquoi Il n’a pas encore décrété sa fin. L’année dernière, les dispositions et la foi en Dieu avaient permis, au sortir de la célébration du magal, de n’enregistrer aucune conséquence négative. Nous devons avoir la même conviction que le magal ne générera aucun mal. Nous avons la ferme conviction que le 18 Safar sera célébré et que rien de mal n’adviendra puisque le magal est un Ndigël de Serigne Touba. Chez nous, il faut venir célébrer le magal même si on peut y laisser la vie. Je rappelle que ce Dieu qui nous avait permis de vivre l’événement aussi tranquillement l’année dernière est toujours là. Nous Lui tendons nos mains et prions pour qu’Il nous protège encore cette fois», explique-t-il.  

«Le magal de Touba symbolise la fête de notre indépendance»

Auparavant, le porte-parole du Khalife est largement revenu sur le sens de cet évènement religieux qui commémore non pas le retour d’exil du fondateur du mouridisme, Serigne Touba Khadimou Rassoul, mais son départ en exil. ‘’Comme le disait Serigne Abdou Ahad Mbacké, le magal de Touba symbolise la fête de notre indépendance. Si le colon avait atteint ses objectifs et réussi à brimer Serigne Touba, nous serions aujourd’hui ses esclaves. Mais Serigne Touba nous a libérés grâce à son exil’’, a déclaré Cheikh Bassirou Mbacké Abdou Khadre. Le porte-parole de Serigne Mountakha Mbacké d’ajouter ainsi que le magal de Touba connait un succès fulgurant à chaque édition parce que c’est une recommandation de Khadim Rassoul.

L’info