Toutinfo Bréves

«TERANGA» POUR UN GENOCIDAIRE RAWANDAIS : Condamné à 30 ans, Augustin Ngirabatawaye va purger le reste de sa peine au Sénégal

  • mbay thiamdoum
  • juillet 22, 2021
  • Commentaires fermés sur «TERANGA» POUR UN GENOCIDAIRE RAWANDAIS : Condamné à 30 ans, Augustin Ngirabatawaye va purger le reste de sa peine au Sénégal

L’administration pénitentiaire sénégalaises va bientôt recevoir un détenu particulier. Condamné à 30 ans pour génocide et incitation à commettre le génocide, l’ancien ministre Rwandais du plan, Augustin Ngirabataware va purger le reste de sa peine au Sénégal, selon une décision, du Tribunal pénal international pour le Rwanda, rendu publique mercredi et consultée par toutinfo.net. 

La «téranga» sénégalaise est connue de tous ! Et elle n’est refusée à personne. Ce n’est pas Augustin Ngirabataware qui dira le contraire. L’ancien ministre Rwandais, condamné à 30 ans par la Cour pénale internationale pour son rôle actif dans le génocide au Rwanda en 1994 (plus de 800 000 morts), va purger le reste de sa peine au Sénégal. La TPI en a décidé ainsi. En effet, dans un document daté du 28 mai, publié mercredi, et consulté par « toutinfo.net », le juge Carmel Agius a ordonné le transfert de M. Ngirabatware au Sénégal, «pour l’exécution de sa peine dès que possible». Cela, précise-t-il, «après le prononcé du jugement» dans une autre affaire. Dans cet autre dossier, M. Ngirabatware et trois de ses proches, jugés le 25 juin dernier, ont été reconnus d’avoir cherché à soudoyer et intimider des témoins, pour que ces derniers reviennent sur leurs témoignages, afin de faire annuler sa condamnation pour génocide. Nyamyumba, M. Ngirabatware est le gendre de l’homme d’affaires Félicien Kabuga, accusé d’être le financier du génocide et arrêté en mai 2020 près de Paris (France). Augustin Ngirabatware a été condamné en appel en 2014 par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), pour génocide et incitation à commettre le génocide dans sa commune de Nyamyumba, dans le nord-ouest du Rwanda. La condamnation avait été confirmée en 2019 au terme d’une procédure de révision de son procès devant le Mécanisme pour les tribunaux pénaux internationaux (MTPI), qui a pris le relais du TPIR. Docteur en économie formé en Suisse, M. Ngirabatware avait fui le Rwanda en juillet 1994. Il avait travaillé dans des instituts de recherche au Gabon et en France, avant d’être arrêté en Allemagne en 2007 puis transféré au TPIR un an plus tard. C’est donc au Sénégal qu’il devra purger le reste de la peine de 30 ans. Peut-être un nouveau voisin pour le président Habré !

toutinfo.net