Toutinfo Bréves

DANGOTE CEMENT SENEGAL : La FGTS/B en ordre de bataille pour la régularisation des travailleurs

  • mbay thiamdoum
  • juillet 10, 2021
  • Commentaires fermés sur DANGOTE CEMENT SENEGAL : La FGTS/B en ordre de bataille pour la régularisation des travailleurs

Pour contraindre Dangote Cement à régulariser ses travailleurs confinés dans un système machiavélique de sous-traitance, la Fédération générale des travailleurs du Sénégal (FGTS/B) a annoncé hier, un plan d’actions de lutte. Sidiya Ndiaye et ses camarades sont en ordre de bataille pour mettre fin à ce système qui précarise les travailleurs. 

Sidiya Ndiaye apporte son soutien indéfectible aux travailleurs de Dangote Cement Sénégal. En conférence de presse hier, entouré desdits travailleurs tout de rouge vêtus, le Sg de la Fgts/B a demandé leur régulation et leur intégration. Selon le syndicaliste en chef, ces travailleurs, sous le parrainage des sociétés utilisatrices dénommées C2K et Sen-Intérim, sont confinés dans une situation de sous-traitance qui bafoue leurs droits. C’est pourquoi, ils ont décidé de prendre leur destin en main pour dénoncer cette pratique antisociale. Face à une telle situation, Sidiya Ndiaye interpelle l’Etat du Sénégal, en particulier le ministre du Travail, pour qu’il prenne des mesures pour arrêter ce ‘’volcan dormant’’ qu’est la sous-traitance. Cela, en appliquant des dispositions pertinentes du décret N2009-1412, fixant la protection particulière des travailleurs employés par des entreprises de travail temporaire et les obligations auxquelles sont assujetties ces entreprises. ‘’Les travailleurs de C2K et de Sen-intérim, conscients de leur responsabilité, ont décidé de combattre l’injustice dont ils sont victimes, en saisissant officiellement l’Inspection générale du travail et de la sécurité sociale de Thiès, pour arbitrer le différend qui les oppose à leur employeur’’, soutient-il. Suite au refus de Dangote et de C2K de se conformer aux termes de la mise en demeure, le Sg de la FGTS/B fait savoir que les travailleurs n’ont d’autres alternatives que la lutte. Pour riposter, Sidiya Ndiaye informe que les délégués du personnel ont ainsi reçu mandat de l’assemblée générale des travailleurs, de dérouler le plan d’actions établi à cet effet. Il s’agit, d’après lui, du dépôt d’un préavis de grève général le 15 juillet 2021, de la poursuite du port de brassards rouges, de la saisine du ministre du Travail pour mettre fin aux pressions exercées par des employeurs et des syndicalistes véreux contre l’administration du travail. Aussi, poursuit-il, le plan d’action comprend une saisine du ministre des Mines pour l’informer et le sensibiliser sur les pratiques mafieuses des exploitants des mines et carrières au détriment des travailleurs, un sit-in de protestation une semaine avant l’expiration du prévis de grève et une grève générale à l’expiration du préavis le 15 aout 2021. ‘’L’intérim c’est la précarité à outrance. Il faut que ça cesse. Vous allez mener le combat pour combattre cette injustice et en demandant tout simplement l’application du décret sur le règlement de l’intérim. L’intérim est favorisé par la corruption’’, fulmine en conclusion le leader syndical. 

L’info