Toutinfo Bréves

YVES SYLVAIN THIAM, BANQUIER : ‘’Le faux monnayage fausse le jeu économique’’

Spécialiste bancaire, Yves Sylvain Thiam met en garde contre les conséquences néfastes du faux monnayage sur l’économie. C’est la raison pour laquelle, il invite les autorités à durcir les sanctions contre les faussaires. 

Le Sénégal est-il devenu une plaque tournante du trafic de faux billets de banque ? La question mérite d’être posée, au regard de la dernière saisie-record de faux billets par la gendarmerie nationale et portant sur la somme de 475, 2 millions d’Euro, soit 274 milliards FCFA à Keur Massar. Selon le banquier Yves Sylvain Thiam, la circulation de faux billets peut aussi constituer un frein à la création de richesses et elle entraîne également l’inflation. Le spécialiste bancaire met surtout en garde contre les dangers sur l’économie du pays. ‘’Trop d’argent en circulation fausse évidemment le jeu économique et cela va entrainer automatiquement une inflation d’origine monétaire qui va dévaluer la valeur de notre monnaie. Ça, c’est le premier aspect’’, alerte le banquier sur les ondes de Sud FM. L’autre aspect, selon lui, est d’ordre purement économique. ‘’Aujourd’hui, des commerçants font des transactions avec la monnaie de singe, avec de faux billets. En ce moment, toute l’économie est basée sur du faux. Conséquence, c’est de l’argent qu’ils ne pourront pas utiliser parce que cela va être détecté, ils auront tout perdu’’, constate-t-il pour le déplorer. Selon Yves Sylvain Thiam, le troisième aspect à prendre en compte, c’est la fiscalité. ‘’Aujourd’hui, ces commerçants qui ont vendu et qui ont enregistré un chiffre d’affaires fictif, ne pourront pas honorer leurs impôts, parce qu’ils n’ont pas vu l’argent’’, explique le banquier. 

En guise de solution à la recrudescence du trafic de faux billets au Sénégal, Yves Sylvain Thiam suggère qu’on criminalise le faux monnayage, en alourdissant les sanctions pour dissuader les auteurs de tels actes. ‘’Malheureusement, ces trafiquants sont souvent blanchis chez nous. La fausse monnaie est un acte criminel. Leurs auteurs doivent être condamnés’’, insiste Yves Sylvain Thiam, spécialiste bancaire.

L’info