Toutinfo Bréves

FONCTIONNEMENT DU PARLEMENT PANAFRICAIN : Abdou Mbow passe à la loupe les difficultés de l’institution

  • mbay thiamdoum
  • juillet 9, 2021
  • Commentaires fermés sur FONCTIONNEMENT DU PARLEMENT PANAFRICAIN : Abdou Mbow passe à la loupe les difficultés de l’institution

Le Premier vice-président de l’Assemblée nationale du Sénégal, le député Abdou Mbow a participé, hier, à Rabat, à la concertation parlementaire sur le fonctionnement du parlement panafricain où il a été surtout question, de passer au crible les difficultés rencontées par l’institution communautaire.

‘’L’institution parlementaire que nous avons réussi à mettre en place, au prix de lourds efforts, connaît aujourd’hui quelques difficultés qu’il nous revient de transcender’’, relève d’emblée Abdou Mbow. Qui souligne que toutes les instances internationales font face à des enjeux et défis de tous ordres, qui affectent dangereusement leur fonctionnement et risquent de remettre gravement en cause leur existence. Face à de tels dangers, le vice-président de l’Assemblée nationale du Sénégal rappelle qu’il leur faut sonner l’alerte, et resserrer les rangs pour préserver les acquis précieux d’un système multilatéral, de plus en plus perturbé. C’est pourquoi, informe-t-il, le Président a invité les députés panafricains à échanger sur l’avenir du parlement panafricain et examiner les voies et moyens de relancer son agenda statutaire, largement perturbé par les effets de la pandémie de Covid 19.

La création du parlement panafricain, consacrée par l’Article 17 de l’Acte constitutif de l’Union africaine, selon lui, est une réponse pertinente des leaders du continent pour assurer la pleine participation des peuples africains au développement et l’intégration économique du continent. ‘’Nous devons rester fidèles à cet engagement solennel de nos pères fondateurs et, en notre qualité de parlementaires, il nous faut redoubler d’efforts pour porter encore plus haut la voix des peuples que nous représentons’’, soutient le député et leader politique à Thiès. Pour lui, ‘’le Parlement panafricain devrait demeurer un cadre privilégié d’échanges et de dialogue permanent, dans le respect des principes et règles fondamentaux qui régissent cette institution’’. Et de préciser que comme toutes les instances parlementaires, il ne saurait être exempt de contradictions ou de divergences dans l’accomplissement de sa mission de veille, d’alerte et de contrôle des actions publiques à travers le continent. Mais il appelle ses collègues à toujours avoir à l’esprit leur responsabilité primordiale de respect des règles et procédures qu’ils se sont fixés dans les statuts et règlement intérieur. Et de donner l’exemple du parlement sénégalais, avec plusieurs parties et coalitions de partis appartenant au pouvoir et à l’opposition. ‘’Nous y connaissons très souvent de chaudes empoignades et des divergences sur les procédures. Mais grâce à la direction sage et éclairée du Président Moustapha Niasse et à une application rigoureuse du règlement intérieur et de la démocratie interne, nous arrivons toujours à transcender ces divergences’’. 

L’info