Toutinfo Bréves

ELLE AVAIT BRULÉ SON MARI VIF : Aïda Mbacké va attendre encore pour son jugement

Le procès de la dame Aïssatou Mbacké dite «Aida», accusé d’avoir brûlé vif son mari, a été finalement renvoyé jusqu’au 28 juillet prochain, suite à l’absence notée, ce mercredi, «d’un témoin capital», selon les termes du président de la Chambre criminelle de Dakar. L’accusée, elle était bien présente au tribunal, avant d’être gardée à la cave de la salle d’audience. Elle avait, en novembre 2018, au quartier Maristes, brulé vif son mari, dans leur chambre conjugale à laquelle elle avait mis le feu, tout en refermant la porte derrière elle. Cela à la suite d’une dispute qui aurait mal tournée et dont les raisons restent encore floues.

L’info