Toutinfo Bréves

GAZ SENEGALAIS : La sortie de la première production encore repoussée

Les travaux et le programme de développement du champ Grand Tortue Ahmeyim ont pris trois mois de retard. Un retard qui, selon Kosmos Energie, va impacter sur la date initialement retenue pour la sortie du premier gaz, désormais reportée au 3èmetrimestre de l’année 2023. 

C’est finalement au 3ème trimestre de l’année 2023 que les premières productions de gaz sortiront des puits du champ Grand Tortue Ahmeyim (GTA) que le Sénégal partage avec la Mauritanie. La révélation a été faite hier, par la Direction de Kosmos Energie, qui faisait une mise à jour opérationnelle de ses activités de production, de développement et d’exploration à travers le monde. Un nouveau report qui, selon la société, s’explique par la pandémie du coronavirus et ses conséquences. ‘’En Mauritanie et au Sénégal, le projet Greater Tortue Ahmeyim a continué de progresser régulièrement au cours du trimestre, avec des jalons clés atteints dans tous les principaux axes de travail. Cependant, nous constatons une inflation des coûts et des retards de fournisseurs dans l’environnement actuel, ainsi qu’une certaine croissance de la portée et, par conséquent, nous mettons à jour nos estimations, avec le premier gaz maintenant attendu au troisième trimestre de 2023’’, lit-on dans le communiqué. Qui ajoute : ‘’Les partenaires du projet ont reçu une prévision révisée de l’entrepreneur EPCIC, TechnipFMC, selon laquelle la livraison du FPSO (la plateforme de liquéfaction du gaz) est susceptible d’être légèrement retardée en raison de pénuries de main-d’œuvre au chantier COSCO en Chine… Ce retard, actuellement estimé à environ trois mois, devrait repousser le calendrier du premier gaz au troisième trimestre 2023’’. Malgré le retard et ce nouveau report, Kosmos rassure que Tortue est le bon projet au bon moment, les phases 1 et 2 devant générer des rendements attractifs dans un marché du GNL en renforcement. Aussi, souligne-t-elle que le projet de gaz naturel liquéfié (GNL) de Greater Tortue Ahmeyim (GTA) a enregistré des progrès constants depuis le début de l’année. Ainsi, la société renseigne que pour le Navire GNL flottant, les quatre flotteurs restants ont été intégrés dans la cale sèche finale. Pour le FPSO, les quartiers d’habitation ont été installés ; pour les Brise-lames, cinq caissons ont maintenant été transportés au large et le premier caisson est installé. Et pour le Sous-marin, tous les arbres sous-marins ont été construits. 

L’info