Toutinfo Bréves

CONDAMNATION DES DANSEURS DE WALLY SECK : Jamra et ses alliés affichent leur satisfaction

L’Ong islamique Jamra et le Comité de défense des valeurs morales (CDVM) ont affiché hier, toute leur satisfaction, suite à la condamnation des deux danseurs du musicien Wally Ballago Seck.

Ils sont satisfaits de voir l’affaire contre les deux danseurs du musicien Wally Ballago Seck aboutir à une condamnation. Ainsi, les responsables de l’Ong islamique Jamra et le Comité de défense des valeurs morales ont, dans un communiqué, annoncé la poursuite du combat pour la préservation de nos valeurs. “Ce coup d’arrêt judiciaire et salutaire, intervenu le mardi 06 juillet, au terme du délibéré du Tribunal des flagrants délits, a une valeur hautement symbolique (un mois ferme). Et constitue, incontestablement, une sévère mise en garde face aux frasques provocatrices et récurrentes des lobbies « gordjiguénes » locaux qui n’avaient pas hésité à aller s’accoupler dans l’enceinte de la Grande Mosquée de Dakar, où ils ont été surpris, en plein ébats, dans la nuit du 23 novembre de l’année dernière, par le gardien de ce lieu sacré”, s’est réjoui les Bureaux exécutifs des organisations initiateurs de la plainte. Pour Mame Mactar Guéye et ses alliés, cette décision de justice “contribuera surtout à sauvegarder la santé mentale et morale des enfants. En les préservant notamment de cette inquiétante tendance au mimétisme aveugle des sous-cultures occidentales, dont cette singulière mode de congratulations (« fonënté » entre hommes), en vogue chez les homosexuels allemands et dans une moindre mesure chez la communauté LGBT française”.  

Pour l’Ong, autant la France  qui se dit « pays de liberté », État souverain, est fière “d’être un des fleurons de la démocratie occidentale, tout en restant attachée à la préservation de son identité culturelle, en bannissant par exemple la polygamie, une pratique matrimoniale aux antipodes de ses réalités socio-culturelles”, il en est de même pour le Sénégal , « pays de la téranga » (hospitalité), État souverain, est tout aussi fier d’être, dans cette sous-région ouest-africaine, un modèle de démocratie et de liberté d’expression, souvent cité en exemple à travers le monde. Mais tout en restant viscéralement attaché à ses nobles valeurs ancestrales, qui bannissent les unions contre-nature, ces abominations aux antipodes de nos réalités socioreligieuses”.  

L’info