Toutinfo Bréves

EMPLOI DES JEUNES : Macky Sall met la pression sur le gouvernement

La question de l’insertion des jeunes était au centre du Conseil des ministres d’hier, lors duquel, le président de la République a demandé aux ministres concernés, d’accélérer la cadence pour la matérialisation des 65 000 emplois promis aux jeunes. 

La matérialisation des 65.000 emplois promis aux jeunes tient beaucoup à cœur le président de la République. Macky Sall a profité hier, de la réunion du Conseil des ministres, pour mettre la pression sur le gouvernement. Il a à cet effet, rappelé au gouvernement, toute l’importance qu’il accorde à la mise en œuvre accélérée du Programme d’urgence pour l’insertion socio-économique et l’emploi des jeunes ‘’Xëyu Ndaw Ñi’’, à sa territorialisation, en veillant à l’opérationnalisation des différents volets ‘’Recrutements’’ des 65000 emplois, ‘’Formations’’ et ‘’Financements’’, outre l’application urgente de nouvelle convention État-Employeur qui vise 20.000 emplois.

Le Président Macky Sall qui veut accélérer les choses indique l’urgence d’approfondir et de renforcer le dialogue économique, État-Secteur privé, en vue d’élargir les bases de croissance économique et les opportunités de création d’emplois, en mettant l’accent sur les filières artisanales et les zones économiques spéciales (Zes). A cet égard, il a invité le ministre des Finances et du Budget et le ministre de l’Économie, du Plan et de la Coopération, à lui faire parvenir, avant fin juillet 2021, un rapport exhaustif sur la mutualisation des doctrines d’investissement du Fonsis et de la Caisse des dépôts et consignations (Cdc). En outre, Macky Sall a exhorté le gouvernement, à intensifier les réformes d’amélioration de l’environnement des affaires, mais surtout, à accélérer les programmes prioritaires (Pudc, Puma, Promovilles, Pacasen, Pacasen rural etc.) dans les territoires, afin d’asseoir l’attractivité du Sénégal aux investissements directs étrangers (Ide) et le développement durable », poursuit la même source. 

Sur la relance des domaines agricoles communautaires (Dac), le président de la République rappelle leur place notable dans la valorisation du potentiel agricole, l’émergence d’une agriculture moderne et la création d’emplois dans nos territoires.