Toutinfo Bréves

TABASKI 2021 : Le Sénégal a un besoin de 1 300 000 moutons

Le ministre de l’Élevage et des Productions animales, Aly Saleh Diop se veut rassurant sur la disponibilité des moutons, à vingt jours de la Tabaski. 

‘’Le gouvernement a fait ce qu’il doit faire pour l’approvisionnement correct du marché.  Le Sénégal a un besoin de 1 300 000 moutons dont 800 000 têtes attendues de l’extérieur, le reste de la demande est constitué des moutons élevés dans les maisons. Pour le moment, 353 000 moutons ont traversé les postes frontaliers et sont entrés au Sénégal, soit 44%’’, soutient le ministre de l’Elevage et des Productions animales. Selon Aly Saleh Diop, seuls 20% de la demande de moutons de Tabaski proviennent des pays voisins comme le Mali et la Mauritanie. ‘’On ne peut pas s’arrêter uniquement à l’opération Tabaski, sinon on ne s’en sortira pas’’, relève-t-il, incitant les Sénégalais à investir dans l’élevage de petits et gros ruminants. En attendant, Aly Saleh Diop suggère aux Sénégalais d’aller acheter leur mouton, au lieu d’attendre la dernière heure. 

Pour éviter la dépendance à l’extérieur dans l’approvisionnement en moutons de Tabaski, le ministre de l’Élevage et des Productions animales est d’avis qu’il nous faut des entrepreneurs en élevage et surtout, sortir des schémas classiques.  Toujours concernant la Tabaski, Aly Saleh Diop a rappelé le dispositif du gouvernement qui a érigé 35 points officiels de vente de moutons à Dakar, reconnaissant que ceux-ci ont été revus à la baisse à cause des travaux du BRT. 

Revenant sur l’approvisionnement correct en viande du Sénégal, le ministre de l’Élevage et des Productions animales a estimé que notre pays est quasiment autosuffisant, si ce n’était pas la forte consommation en viande de petits et gros ruminants lors des événements religieux et des cérémonies familiales. ‘’Sur 100 kilogrammes de viande consommés au Sénégal, les 94% sont issus de l’élevage local’’, a soutenu le ministre de l’Élevage et des Productions animales. Selon Aly Saleh Diop, la forte consommation de viande au Sénégal fait qu’il y a en permanence, un déstockage du cheptel de petits et gros ruminants’’. 

L’info