Toutinfo Bréves

DECLARATION DE PATRIMOINE : Seuls 1247 DP enregistrées depuis 2014

En partenariat avec l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), l’Office national de lutte contre la corruption (OFNAC) a organisé hier, à Dakar, un atelier d’échange sur le système sénégalais de déclaration de patrimoine, en direction des parlementaires. Au cours de cette rencontre, Seynabou Ndiaye Diakhaté a soutenu que seuls 1.247 déclarations de patrimoines ont été enregistrées depuis l’adoption de la loi en 2014.

L’objectif de cette rencontre était de sensibiliser les députés sur comment se passe la déclaration de patrimoine un peu partout dans le monde, son importance et comment apporter des améliorations au niveau des textes. Mais également, comment s’imprégner de la loi sur la déclaration de patrimoine votée depuis 2014 au Sénégal. D’emblée, 

la présidente de l’Ofnac, a tenu à rappeler que le Sénégal a signé la convention des Nations Unies contre la corruption qui en son article 8, demande aux Etats de mettre en place un système de déclaration de patrimoines pour se conformer à ses objectifs. C’est ainsi qu’en 2014, notre pays a voté la loi sur la déclaration de patrimoine. Mais à l’épreuve du temps, il est avéré que la loi recelait beaucoup d’insuffisances et qu’il fallait les combler. A cet égard, souligne Seynabou Ndiaye Diakhaté, il fallait d’abord commencer par identifier et sensibiliser les assujettis. Ainsi, note-t-elle, des missions ont été envoyés au niveau des départements ministériels pour expliquer aux assujettis, le sens et la portée de la déclaration de patrimoine. ‘’Aujourd’hui, nous avons pensé que les députés, jouant un rôle important dans l’exercice de la souveraineté nationale, parce qu’étant les représentants du peuple, il fallait les sensibiliser, leur expliquer le sens et la portée de la loi, en vue d’un éventuel appui au moment de l’adoption de cette loi’’, a soutenu Madame Diakahté. 

Cependant, la présidente de l’OFNAC a ajouté qu’un texte de loi n’est jamais parfait et que c’est à l’œuvre qu’on se rend compte qu’il y a toujours des vides à combler et des insuffisances à améliorer. Pour ce qui l’en est du bilan de déclaration de patrimoine, elle a déclaré que 1.247 assujettis actifs comme inactifs ont été comptés à ce jour et que  

788 déclarations d’entrées et 150 déclarations de sortie ont été enregistrées dans le cadre de la DP, soit un pourcentage de 59%. 

Venu assister à cet atelier, le premier vice-président de l’Assemblée nationale, Abdou Mbow relève que beaucoup de pays dans le monde ont intégré dans leur cursus interne, la déclaration de patrimoine. ‘’Le Sénégal, depuis 2014, a voté cette loi et la déclaration de patrimoine est devenue une réalité dans le pays, même si on peut noter des difficultés de part et d’autre, par apport à ce système’’, a-t-il déclaré 

L’info