Toutinfo Bréves

RELANCE DE L’ECONOMIE NATIONALE : 62 milliards pour stimuler l’emploi et la transformation

  • mbay thiamdoum
  • juillet 1, 2021
  • Commentaires fermés sur RELANCE DE L’ECONOMIE NATIONALE : 62 milliards pour stimuler l’emploi et la transformation

Avec l’appui de la Banque mondiale, le Fonds de garantie des investissements prioritaires a organisé, hier, une rencontre de partage sur le Projet pour l’emploi, la transformation et la relance économique au Sénégal (ETER). Ce projet entre dans le cadre de la relance l’économie nationale en cette période de la pandémie de la Covid-19.  

C’est dans un contexte de relance économique que le Fonds de garantie des investissements prioritaires (FONGIP), en collaboration avec le ministère de l’Economie et du Plan, a initié le projet stratégique ETER.  Pour son financement, la Banque Mondiale débloque un montant de 62 milliards Francs CFA qui sera disponible au mois de septembre prochain. 

En attendant son déploiement, le Fongip a organisé hier, un atelier de partage autour des enjeux du projet, avec les acteurs de la micro-finance pour identifier les critères d’éligibilités pour la mise en œuvre de ce programme. Selon l’administratrice du Fongip, Thérèse Faye, il s’agit surtout de discuter des outils, mais également des moyens pour accompagner le secteur formel et le secteur informel. Pour l’ancienne directrice de la Case des tout-petits, le FONGIP a le défi majeur d’accélérer les procédures et faire comprendre aux acteurs le projet. Il s’agit selon elle, de se demander d’ores et déjà, comment ça va se passer et qui sera retenu pour la mise en œuvre des activités, et surtout, comment faire pour accélérer la mise en œuvre afin de mobiliser les ressources. ‘’Aujourd’hui, nous avons besoin d’une performance pour les SFD, mais également pour les ressources humaines en interne’’, déclare-t-elle. 

Représentant de la Banque Mondiale, Laurent Gonnet soutient que c’est parce que le projet est pertinent que l’institution qu’il dirige a décidé de le financer. A propos d’ailleurs du financement dudit projet, il confie qu’il est déjà passé en Conseil d’administration. ‘’On pense que les premiers décaissements vont pouvoir avoir lieu à partir du mois de septembre de cette année’’, informe Laurent Gonnet.

Venu assister à la rencontre, le Secrétaire général du ministère de l’Economie et du Plan, Aliou Ndiaye souligne que dans ce projet, il y a une sur composante qui sera exécutée par le Fonds de garantie des investissements prioritaires d’un montant de plus de 14 milliards, avec une forte implication des systèmes financiers décentralisés. 

L’info