Toutinfo Bréves

A L’IMAGE DE AKON CITY : Des projets similaires à Pointe-Sarène, au Cap Skirring et à Toubacouta

  • mbay thiamdoum
  • juin 29, 2021
  • Commentaires fermés sur A L’IMAGE DE AKON CITY : Des projets similaires à Pointe-Sarène, au Cap Skirring et à Toubacouta

Le projet de ville nouvelle « Akon City » sera dupliqué dans d’autres localités du pays comme à Pointe-Sarène, au Cap Skirring et à Toubacouta.  L’annonce a été faite par le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr dans un entretien avec Jeune Afrique. 

‘’Le projet d’Akon doit s’intégrer à la zone touristique de Mbodiène (sur la côte, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Dakar, ndlr). D’autres projets du même type sont prévus à Pointe-Sarène (90 km au sud de Dakar), au Cap Skirring ou à Toubacouta (au sud-ouest), où nous disposons de sites réservés’’, informe le ministre du Tourisme et des Transports aériens.

Parlant de ‘’Akon City’’, du chanteur Alioune Badara Thiam, alias Akon, Alioune Sarr précise que le projet soumis à l’État du Sénégal est constitué de deux volets : un ‘’village Akon’’, à l’image de l’Afrique, sur une superficie de 5 hectares ; et une ville nouvelle, ‘’Akon City’’, avec des hôtels, des tours, des restaurants, sur une superficie de 50 hectares. ‘’Akon a signé un bail avec l’État à travers la Société d’aménagement et de promotion des côtes et zones touristiques du Sénégal (SAPCO), elle-même rattachée au ministère du Tourisme. Au Sénégal, le foncier est attribué pour une durée de deux ans, puis on évalue si les investissements annoncés ont été réalisés ou non. Nous en sommes encore à cette phase’’, indique M. Sarr.

Selon lui, le projet mobilise des investissements très importants et il s’inscrit dans le PSE, qui prévoit de faire du tourisme, un moteur de la croissance du pays, notamment à travers les ‘’villes intégrées’’, destinées à promouvoir un tourisme à forte valeur ajoutée. ‘’Le Sénégal vise un tourisme haut de gamme, ce qui nécessite des investissements structurels’’, insiste le ministre du Tourisme et des Transports aériens.
Ajoutant : ‘’Notre objectif est de promouvoir un tourisme de très grand standing. Avec des hôtels, des terrains de golf… Le tourisme haut de gamme crée des richesses, des emplois, et la seule condition que nous imposons à ces partenaires, est le respect des lois et règlements du Sénégal. La SAPCO dispose d’un ‘’masterplan’’, autrement dit, d’un cahier des charges que ses partenaires se doivent de respecter’’.
 A en croire Alioune Sarr, ‘’Akon City’’ n’est pas le seul interlocuteur à promouvoir un projet touristique ambitieux. ‘’Le groupe touristique espagnol Riu ou le français Club Med sont eux aussi sur les rangs. Le groupe Riu doit livrer à la fin de l’année 2021, un hôtel de 535 chambres à Pointe-Sarène. J’ai visité les infrastructures et le projet est très avancé. À Mbodiène, des investisseurs allemands ont eux aussi, un projet hôtelier très ambitieux dont les travaux pourraient commencer au début de 2022’’, informe-t-il. ‘’Quant à Club Med, ils avaient déjà un hôtel au Cap Skirring, en Casamance. Et sur la Petite côte, ils sont en train de finaliser un tour de table pour faire aboutir un projet sur le terrain de l’ancien Domaine de Nianing. Mais l’État n’est pas directement concerné, il s’agit de projets privés. Notre rôle est avant tout d’offrir les meilleures conditions possibles aux investisseurs. Et aussi de positionner le Sénégal dans le tourisme événementiel et le tourisme d’affaires, avec, par exemple, le Dakar Arena ou le Centre international de conférence à Diamniadio. En 2022, nous comptons entrer dans une nouvelle ère en termes de promotion de la destination Sénégal’’, déclare encore Alioune Sarr.