Toutinfo Bréves

AGRESSION SUR LES INFIRMIERS : And Gueusseum menace de boycotter les services de nuit

  • mbay thiamdoum
  • juin 28, 2021
  • Commentaires fermés sur AGRESSION SUR LES INFIRMIERS : And Gueusseum menace de boycotter les services de nuit

L’Alliance des Syndicats autonomes de la Santé (ASAS)/And Gueusseum, menace de boycotter les services de nuit si toutefois les tentatives de viol et d’agression physique répétitives à l’endroit de leurs collègues infirmiers, perdurent. 

Dans une déclaration rendue publique, hier, l’Alliance des Syndicats Autonomes de la Santé/And Gueusseum condamne avec la dernière énergie, l’ignoble tentative de viol et l’agression physique barbare perpétrée contre Gnima Sagna, Sage-femme au poste de santé de Fajal. Elle s’insurge dans la foulée contre l’agression sur Marame Ndoye au poste de santé de Gorom2 (district sanitaire de Sangalkam). Ces agressions, rappellent Mballo Dia Thiam et Cie, ont lieu moins de deux mois après la récente et méchante fracture de la main de Mariama Cissé, infirmière chef de poste (ICP) de santé de Mboyar (district sanitaire de Diofior) par un autre malfrat. Ces violences gratuites, selon les syndicalistes du secteur de la Santé, sans aucune suite dissuasive, interpellent le ministre de la Santé et de l’Action sociale. Selon ces syndicalistes, ces agressions sont perpétrées dans un contexte où ces infirmiers chefs de postes (ICP) et Sages-femmes d’état, piliers du système, logés dans des abris peu décents et sans indemnités, respectables, et honorant difficilement leurs factures d’eau et d’électricité et ne bénéficient d’aucun gage de sécurité. And Gueusseum décide en effet de se faire entendre si rien n’est fait pour enrayer cette situation déplorable. D’ores et déjà, elle menace de donner un mot d’ordre de boycott du service de nuit dans les postes de santé et les maternités qui sont dans l’insécurité totale. 

Par ailleurs, les syndicalistes de la Santé n’ont pas manqué de rappeler le dilatoire du ministère de la Santé et de l’Action sociale (MSAS) dans l’élaboration de l’arrêté organisant la formation complémentaire des techniciens supérieurs de la santé, en vue de leur reclassement au moyen de comités créés par son département, incluant les pourfendeurs du décret. Cela, tout en excluant les initiateurs et défenseurs (SUDTM-SAT Santé/D-CNTS Santé) de sa signature, avec pour conséquence un éternel surplace inacceptable dans la démagogie. C’est pourquoi, And Gueusseum, prenant à témoin l’opinion publique, décide de rendre le ministre de la Santé et de l’Action sociale responsable de toute détérioration du climat social dans le secteur.

S’agissant de la pandémie, les syndicalistes du secteur de la Santé continuent toujours de déplorer le relâchement quasi total des décideurs, des populations et des techniciens dont les conséquences redoutables charriées par les nouveaux variants de toutes sortes, se passent de commentaires. A ce titre, l’ASAS invite le personnel de santé non encore vacciné, bien que la vaccination ne soit obligatoire, à se faire vacciner pour convaincre les plus sceptiques à croire aux vertus des antigènes. 

L’info