Toutinfo Bréves

ALIOU DEMBOUROU SOW MENACE DE SABRER TOUSSAINT MANGA : ‘’Si tu sors, tu recevras mon coupe-coupe’’

  • mbay thiamdoum
  • juin 26, 2021
  • Commentaires fermés sur ALIOU DEMBOUROU SOW MENACE DE SABRER TOUSSAINT MANGA : ‘’Si tu sors, tu recevras mon coupe-coupe’’

Les mots ont volé bas hier, entre Toussaint Manga et Aliou Dembourou Sow. Ce dernier, irrité par les attaques du député de l’opposition contre Macky Sall, Niasse et Mberry Sylla, l’a quasiment traité d’homosexuel, l’invitant à le rejoindre dehors, pour qu’il lui fasse sentir son coupe-coupe. 

Un autre incident a attiré les attentions. Il s’agit de l’échange salé entre le député Dembourou Sow et son collègue libéral Toussaint Manga. C’est le député Apériste de Ranérou qui a ouvert les hostilités, en reprochant à son collègue et ancien frère du PDS, d’être trop bavard. Ne s’arrêtant pas en si bon chemin, il l’a traité de tous les noms, le défiant même de sortir pour qu’ils règlent leurs comptes entre hommes. ‘’Je ne sais pas si tu es un homme ou une femme. Tu parles trop et un homme ne doit pas être bavard’’, a asséné Aliou Dembourou Sow. Qui ajoute : ‘’C’est de ta place que tu vas te mettre à parler. Sors tu vas voir. Si tu sors, tu recevras mon coupe-coupe’’. Ses propos ont mis le député de l’opposition hors de lui. Il a fallu un bon moment pour que ses collègues, y compris certains de la majorité comme Sira Ndiaye et Abdou Mbow, le calment et que les débats puissent reprendre.  Auparavant, suite à l’incident avec Ousmane Sonko, Toussaint Manga avait menacé Amadou Mberry Sylla qui a attaqué son collègue de l’opposition, de lui régler son compte, si l’assemblée elle-même ne le sanctionnait pas pour son agression contre Sonko. Le député libéral s’en était aussi pris à Macky Sall et Moustapha Niasse. ‘’Le gouvernement a traité de terroriste Tounkara, Assane Diouf et les évènements de mars ont aussi été qualifiés de terrorisme et d’actes terroristes. Si manifester est considéré comme un acte terroriste, Macky Sall serait le premier terroriste, ainsi que Moustapha Niasse qui était armé d’une pierre en 2011. Il ne faut pas nous terroriser avec ce mot’’, a martelé l’ancien patron des jeunesses libérales. Qui avertit : ‘’l’enjeu de cette loi, c’est que le Président Macky Sall met des gardes fous pour encadrer sa candidature. Le jour où il proclamera son intention de briguer un troisième mandat, je lui donne une semaine, il va quitter le pays’’. Des propos qui n’ont pas été du gout d’Aliou Dembourou Sow, qui s’en est violemment pris à lui. 

L’info