Toutinfo Bréves

RAPATRIEMENT DES DONNÉES : Macky engage la souveraineté numérique

Faire rapatrier les données qui sont dans des serveurs établit à l’étranger. C’est ce que le président Macky Sall qui a interpellé à cet effet, le gouvernement, lors de l’inauguration du datacenter de Diamniadio. 

Le Président Macky Sall a procédé hier, à l’inauguration du centre de données du Sénégal de Diamniadio (datacenter). Offrant des niveaux de sécurité́, de connectivité et d’hébergement nécessaires à la consolidation de notre souveraineté́ numérique, cet édifice va consacrer le positionnement du pays comme un hub technologique régional. Selon le président de la République, ce datacenter va faciliter aux usagers du service public et du service privé, les démarches des documents administratifs, ainsi que la sécurisation des données. 

Construit sur une superficie d’un hectare, cet édifice dispose d’une capacité très importante en matière de stockage de données. ‘’Ce datacenter offre une formidable opportunité de création d’emplois et de service en faveur du secteur privé, mais également pour nos entreprises nationales publiques. Il sera ouvert à toute l’administration publique, mais aussi aux collectivités territoriales, ainsi qu’aux universités du pays. J’instruis le gouvernement du Sénégal, en rapport avec l’Agence de l’informatique de l’Etat, à faire héberger par ce datacenter, l’ensemble des données et plateformes de l’État. Il faudra donc procéder au rapatriement rapide des données hébergées à l’étranger et au niveau national, qui sont dans des structures non conformes aux standards de sécurité et de sauvetage’’, a instruit le chef de l’Etat. Pour Macky Sall, il faut à travers ce centre de service, que toute l’administration soit connectée. ‘’J’insiste particulièrement sur l’optimisation de cet investissement’’, a-t-il ajouté.  Poursuivant ses propos, le chef de l’Etat a indiqué l’expertise sénégalaise s’est pleinement exprimée dans ce centre. C’est la raison pour laquelle il a demandé aux jeunes ingénieurs sénégalais, de continuer à assurer le fonctionnement du datacenter pour une utilisation optimale de toutes ses capacités. 

Le chef de l’Etat a aussi demandé au Délégué général à la promotion des pôles urbains de Diamniadio et du Lac Rose, Diène Farba Sarr, de reprendre tous les baux qui n’ont pas été exploités et de les remettre à des gens qui sont prêts à travailler pour la promotion du numérique. ‘’Face aux aléas de la vie, nous devons résolument poursuivre la révolution du numérique, pour valoriser le génie créateur de notre jeunesse. Le numérique est le champ de toutes les possibilités.  Avec ce datacenter, nous irons encore plus vite et plus loin dans cette conquête de ces opportunités’’, a décliné Macky Sall. Annonçant l’ouverture d’un autre datacenter à Kaolack, Macky Sall demande au ministre en charge des Finances et de la Coopération et son collègue de l’Economie numérique, de veiller à la mutualisation des moyens pour éviter de créer des ressources dont la vocation a déjà été prise en compte par ce datacenter. 

Selon Macky Sall, la réalisation de ces infrastructures entre dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie Sénégal numérique 2025. Cette stratégie, composante du plan Sénégal émergent, vise à réaliser le numérique pour tous et à tous usages, d’ici 2025, avec un secteur privé dynamique et innovent.  Ainsi, l’État veut que l’accès au numérique soit ouvert et abordable aux réseaux et services numériques. Aussi, l’État veut-il que l’administration soit connectée au service du citoyen et des entreprises. La promotion d’une industrie numérique innove et créatrice de valeurs et sa diffusion dans les secteurs économiques sont aussi prévus dans la mise en œuvre de cette stratégie. Ainsi, Macky Sall a instruit la direction de l’ADIE à travailler avec l’Agence nationale pour la Promotion de l’Emploi des jeunes (ANPEJ) pour harmoniser la base de données sur l’employabilité des jeunes et de lui présenter cela d’ici fin juin.

Pour sa part, le Directeur de l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE) a expliqué les spécificités du centre de données du Sénégal de Diamniadio. Selon Cheikh Bakhoum, cette infrastructure dispose de 1000 m2 de salle technique, avec 2 salles de 250 m2 pour puissance énergétique 1,4 mégawatts. Il y a aussi zone de supervision 24h/24, une zone technique, une zone technologique. D’après Cheikh Bakhoum, le Sénégal se positionne en Afrique qui représente à peine 1% des datacenters au niveau mondial. ‘’Avec ce datacenter et d’autres centres de recherche qui existent dans le pays, le Sénégal peut construire un environnement national sécurisé, mais également bâtir sa souveraineté. Nous avons également voulu que ce datacenter soit écologique, avec l’utilisation des mesures de confinement, avec un taux de disponibilité de 99,982%’’, a expliqué le Directeur de l’ADIE.

L’info