Toutinfo Bréves

TOURNEE ECONOMIQUE, MILICE… : Mamadou Diop Decroix tire à boulets rouges sur Macky Sall

  • mbay thiamdoum
  • juin 22, 2021
  • Commentaires fermés sur TOURNEE ECONOMIQUE, MILICE… : Mamadou Diop Decroix tire à boulets rouges sur Macky Sall

Le chef de l’Etat n’a pas pris la mesure de la situation chaotique du pays et dans la sous-région, c’est pourquoi il s’est permis une balade à l’intérieur pays. C’est la conviction de Mamadou Diop Decroix, qui dans une déclaration au vitriol publiée hier, ne s’est pas privé de brocarder Macky Sall. 

‘’Le président de la République du Sénégal se devait d’avoir d’autres préoccupations que de parader à la manière des autocrates africains des années 60 du siècle dernier’’, c’est la conviction de Mamadou Diop Decroix, qui souligne qu’en plus de la situation alarmante dans la sous-région, ‘’le Sénégal lui-même est sous la menace de la déstabilisation’’. Surtout que pour lui, ‘’les facteurs d’approfondissement de la crise sont là : crise économique structurelle, pandémie du covid-19, crise sociale, crise culturelle, crise de perspective…’’.

Ne comprenant pas le comportement du chef de l’Etat dans ce contexte, le leader d’And Jëf/Pads pense qu’il ne sait sans doute pas poser la question à savoir : ‘’Que doit donc faire dans un contexte comme celui-ci un président de la République à mi-chemin de son second et dernier mandat ?’’. Et lui-même se demande si Macky Sall a vraiment pris toute la mesure de la situation actuelle. Pour l’opposant, ‘’Macky Sall aurait dû être en train de s’atteler à enrayer tous les gros contentieux qui subsistent dans le pays comme le foncier par exemple, à étancher toutes les sources de division et de confrontations, à éteindre tous les feux qui peuvent alimenter les menaces qui pèsent sur la paix et la stabilité intérieure’’. Et de regretter que malheureusement, que ‘’ce qu’il fait ne va absolument pas dans ce sens’’.

‘’Les réalisations dont ils se glorifient ne sont que l’arbre qui ne peut cacher la forêt de la déception et du désespoir…’’

Revenant sur la tournée du Président, Decroix se veut formel quant à son échec. ‘’Si sa tournée était une tournée économique, la première leçon qu’il devrait en tirer, serait une amère leçon d’échec. Ces jeunes qui l’accueillent ou l’accompagnent par milliers parce qu’ils sont «loués» (terme consacré) devraient constituer à ses yeux, la preuve par 9 qu’il a pour le moins, raté sa politique d’emploi, si toutefois il en avait une’’, assène-t-il. Et d’ajouter que ‘’les manifestations de défiance à son encontre de la part de populations autochtones, sont la preuve que pour ces populations, les réalisations dont ils se glorifient ne sont que l’arbre qui ne peut, hélas pour Macky, cacher la forêt de la déception et du désespoir qui peuple aujourd’hui le Fouta’’. Et la tournée est d’autant plus un échec pour le député de l’opposition que pendant ces moments, ‘’l’état d’esprit au sommet de l’État est aussi apparu nettement sous une forme hideuse’’. Car, explique-t-il, ‘’au lieu d’un état d’esprit tourné vers l’ouverture et l’écoute pour un Président qui proclame aller à la rencontre de ses compatriotes, on a eu droit au forcing et à une violence physique aux formes nouvelles’’. 

A en croire Decroix, ‘’pour la première fois depuis l’époque du parti unique et de ses comités d’action, on a vu, à l’ombre du Président, des personnes physiques qui n’en ont aucune compétence, parce que n’étant ni gendarmes ni policiers ni militaires, brutaliser des citoyens exerçant leur liberté d’expression pour signifier, par la parole et par l’image, au président de la République, qu’ils n’étaient pas contents de sa gestion’’. ‘’Voilà où nous en sommes aujourd’hui. La solution aux émeutes de mars n’est pas d’ordre politique, mais une solution par les milices armées qui remplacent les forces de défense et de sécurité, transformées en forces supplétives dans une entreprise qui ruine les libertés et l’État de droit’’, dit-il. En définitive, pour lui, ‘’la seule leçon tirée des émeutes de mars par le pouvoir, semble être de créer les conditions de s’opposer à la volonté des populations par la force, par la répression et l’humiliation exercées hors des voies de droit’’. 

L’info