Toutinfo Bréves

CELEBRATION DE L’APPEL DU 16 JUIN : Macky Sall adoube Niasse

Moustapha Niasse et son parti ont célébré samedi l’appel du 16 juin, qui marque son émancipation du Ps et le lancement de l’Alliance des forces de progrès. Une rencontre pour laquelle, le chef de l’Etat s’est fait représenter par Abdoulaye Diouf Sarr, à travers qui, il a délivré un message fort à Moustapha Niasse, qu’il qualifie de «poutre maîtresse» de la coalition présidentielle. 

Venu représenter le chef de l’Etat, Abdoulaye Diouf Sarr a adoubé Moustapha Niasse. D’abord, il a loué son sens de la République et du protocole, avec une organisation impeccable de la rencontre d’hier. Ensuite, au nom de Macky Sall, il a salué la solidité des relations entre le leader de l’Afp et le chef de l’Etat. ‘’Le Président Macky Sall m’a chargé de vous dire que vous êtes un et indivisible. Que vous êtes un élément unique dans BBY’’, souligne d’emblée le ministre de la Santé. Qui, plus loin, encense encore le président de l’Assemblée nationale. ‘’Le président de la République vous remercie. Il m’a chargé de vous dire que si BBY est un bâtiment, vous en êtes la poutre maitresse, un élément essentiel. L’Alliance des forces de progrès joue un rôle important dans BBY’’, ajoute Diouf Sarr. Il a rappelé aussi le fameux appel de Niasse, qui venait de quitter le Pari socialiste il y a 22. ‘’Un appel d’une tonalité formidable’’, qui, dit-il, a tenu le pays et les Sénégalais en haleine. 

‘’L’Afp a 22 ans et il est toujours vivante. On a dit dans la presse que l’Afp est mort. C’est celui qui a dit cela qui est mort, mais pas l’Afp. Ceux qui disent que l’Afp est mort, ce sont eux qui disent aussi que le Sénégal est mort. Et pourtant, ils sont au Sénégal. Si le Sénégal meurt, vont-ils y échapper ?’’, a martelé Moustapha Niasse. Et pour ceux qui disent que l’Apr a absorbé l’Afp’’, il dégage en touche. ‘’L’Apr n’a pas une seule seconde penser à cela, car je connais la loyauté du Président Macky Sall. Nous sommes des jumeaux, des frères. Nous cheminons ensemble pour le développement du pays’’, assène le leader de l’Afp, qui n’a pas raté les détracteurs de son parti.

L’info