Toutinfo Bréves

DAKAR-BANJUL : DDD suspend sa ligne faute d’assurance de ses bus

Faute d’assurance, ‘’Afrique dem dikk’’, a suspendu sa ligne Dakar-Banjul. Cela, au profit de son concurrent gambien GTSC qui se frotte les mains avec deux trajets par jour.

Depuis quelques mois, la société Dakar Dem Dikk n’assure plus la liaison Dakar Banjul. D’après une source, la suspension de la liaison est causée par un défaut d’assurance. ‘’Les bus ne sont pas assurés. Mais le trafic va reprendre dès que les conditions sont réunies’’, a renseigné un agent interne, sous le couvert de l’anonymat. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, cette suspension s’est faite au profit de la compagnie Gambienne GTSC (Gambia Transport Service Compagny). En temps normal, les deux sociétés qui exploitent la ligne Dakar Banjul, mettaient, selon la disponibilité des clients, un bus de 65 places et 45 en cas de surplus. Et ce, durant les lundis, mercredis et vendredis. Mais depuis l’arrêt de la société sénégalaise, la compagnie gambienne se frotte les mains sans concurrence. 

En position de monopole sur la ligne pour l’instant, GTSC fait circuler 2 bus (65 ou 45 places), soit un le matin (07h) et un autre le soir, en fonction de la disponibilité des clients du lundi au vendre à 12.000 francs CFA. ‘’Afrique dem dikk a été lancé dans l’euphorie et dans la précipitation. Avant de penser à l’Afrique, la société devrait d’abord mettre des lignes reliant Dakar à toutes les régions. Elle a brulé les étapes. Voilà les conséquences’’, fulmine Abdoulaye Seydi, un habitué du trajet Dakar-Banjul. Croisé dans le ferry de Banjul, notre interlocuteur qui se définit comme un sénégambien pense que le Sénégal ne peut pas avoir d’excuse valable pour suspendre la ligne au profit de la Gambie. 

Au niveau du terminus de Kanifing de la GTSC, l’on se rend compte qu’il y a une forte demande sur la ligne Dakar-Banjul. D’ailleurs, c’est la ligne qui rapporte plus d’argent au sein de la société gambienne. Cela s’explique par le fait que le Sénégal et la Gambie constituent le même peuple de la Sénégambie. 

Nous avons tenté de recueillir les explications de la société sénégalaise sur les raisons de cette suspension, mais le responsable qui a promis de nous revenir, n’a jamais tenu promesse. 

Après avoir élargie son offre de service passant de Dakar dem dikk à Sénégal dem dikk en 2017, la société nationale de transport public s’était lancée à l’assaut de l’Afrique. Ce projet s’était matérialié à travers la mise sur pied du concept « Afrique dem dikk » qui a démarré sa première ligne internationale Dakar-Banjul le jeudi 23 janvier 2020, au terminus des Parcelles Assainies de Dakar. `Ainsi, la société a mis à la disposition 12 bus, en raison de 12.000f FCFA le tarif par passager sur cette ligne internationale.

L’info