Toutinfo Bréves

HORREUR A MALIKA ET GADAYE : 11 cas de noyade dont 7 décès

11 cas de noyade au moins ont été déclarés hier aux plages de Malika et Gadaye. Bilan : 5 corps sans vie repêchés à Malika et 2 à Gadaye. Quatre autres victimes ont été repêchées vivantes dont trois dans un état critique, au moment de leur transfert au Centre hospitalier de Malika.

Ce n’est pas encore les grandes vacances, mais la mer commence déjà à faire des victimes. Hier, un record de noyades a été enregistré entre Malika et Gadaye. Pas moins de 11 cas de noyade ont été dénombrés. Parmi les victimes, il y a eu 7 morts dont 5 à la plage de Malika et 2 à la plage de Gadaye. Selon des informations glanées par l’Info, c’est vers 18h22 minutes que le Centre opérationnel de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers de Guédiawaye a été saisi d’un appel d’urgence. Lorsque les secours se sont déportés sur place, 9 corps ont été repêchés, dont 5 sans vie, 4 autres vivants dont trois dans un état assez critique. Les rescapés ont été acheminés au Centre hospitalier de Malika, pendant que les corps sans vie ont été déposés à la morgue dudit centre hospitalier, en attendant leur identification. Sur les circonstances de leur noyade, les secours ont été assez évasifs. ‘’Nous ne savons pas pour le moment dans quelle circonstance le drame est survenu. On n’a simplement été informé de ses cas de noyade, et nous sommes venus le plus vite possible pour sauver ceux qui pouvaient l’être. A notre venue, on a remarqué que 5 des 9 victimes avaient déjà perdu la vie. On a repêché toutes les victimes et les survivants ont été pris en charge et conduits à l’hôpital le plus proche pour des soins’’, confie un élément de la Brigade national des sapeurs-pompiers contacté par l’Info.

Alors que les victimes de Malika venaient juste d’être repéchés, un autre cas de noyade est déclaré à la plage de Gadaye. C’est en effet vers 1945 que les éléments des sapeurs-pompiers ont été saisis d’une information faisant état d’un cas de noyade à la plage de Gadaye. Lorsqu’ils se sont déportés sur les lieux, ce sont finalement deux corps sans vie qui ont été repêchés par les secouristes. Ce qui porte le bilan à 7 pertes en vie humaine en une seule journée. Les éléments de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers qui n’ont jusqu’à hier, aucune information sur l’identité des victimes, relèvent par contre, que les deux plages sont pourtant interdites à la baignade. Malgré cela, ce sont des plages remplies de jeunes surtout à cette période d’été où il commence à faire chaud dans la capitale sénégalaise.

L’info