Toutinfo Bréves

PROBABLE EMPRISONNEMENT DU LEADER DE L’OPPOSITION : Barthélémy Dias alerte, Sonko rassure

  • mbay thiamdoum
  • juin 12, 2021
  • Commentaires fermés sur PROBABLE EMPRISONNEMENT DU LEADER DE L’OPPOSITION : Barthélémy Dias alerte, Sonko rassure

Barthélémy Dias a profité du rassemblement d’hier, pour alerté par rapport à la volonté du régime d’envoyer Ousmane Sonko en prison d’ici le mois de septembre. Une perspective qui  n’inquiète guère le leader de Pastef et de l’opposition. Qui d’ailleurs, a annoncé qu’il quittera ses fonctions de député dès la fin de la magistrature ; une manière de refuser tout report des législatives. 

Le maire de Mermoz-Sacré-Cœur persiste et signe. ‘’Si vous ne vous mobilisez pas, on ne va pas sortir le mois de septembre sans que Macky Sall ne mette Ousmane Sonko en prison’’, a lancé Barthélemy Dias, à la foule venue prendre part à la manifestation du M2D.  ‘’Au-delà de Ousmane Sonko qu’on veut agresser et ça nous n’allons pas l’accepter, ils vont tenter de faire taire d’autres leaders de l’opposition. Nous devons leur barrer la route. Mobilisation, résistance, c’est ça la démocratie’’, fulmine le tonitruant lieutenant de Khalifa Ababacar Sall. En réaction à l’alerte de Barthélémy Dias, Ousmane Sonko s’est dit serein. ‘’Je veux rassurer Barthélémy Dias. Macky Sall est très petit pour nous empêcher d’être candidat à toutes les élections organisées au Sénégal.  D’ailleurs, 500 personnes comme Macky Sall ne peut nous empêcher d’être candidat. Dans ce pays, le seul et unique sénégalais qui ne peut pas être candidat à une quelconque élection, c’est Macky Sall.  S’il veut le faire, il va falloir qu’il passe sur nos cadavres pour être candidat’’, a répondu Ousmane Sonko. 

‘’Je ne serais plus député à partir de juillet 2022’’

Ousmane Sonko a profité de ce rassemblement pour faire une annonce surprenante. Il a annoncé sa volonté de ne plus continuer à siéger à l’Assemblée nationale, au-delà de la durée de son mandat de 5 ans que le peuple lui a accordé. ‘’Je suis député à l’Assemblée nationale. Je suis élu en juillet 2017, au mois de juillet 2022, je rendrais à l’Assemble nationale les clefs de ma voiture de fonction et ma carte de député. Je ne serais plus député dans ce pays.  Je suis élu pour un mandat de 5 ans. Et au terme de ces 5 ans, j’aurais terminé ma mission de député à l’Assemblée nationale’’, a annoncé Ousmane Sonko devant un public acquis à sa cause. 

L’info