Toutinfo Bréves

MOUSSA TINE SUR LE NOUVEL AVION : ‘’C’est des emplois pour 1000 jeunes avec un salaire de 150 000 francs pendant 30 ans’’

  • mbay thiamdoum
  • mai 26, 2021
  • Commentaires fermés sur MOUSSA TINE SUR LE NOUVEL AVION : ‘’C’est des emplois pour 1000 jeunes avec un salaire de 150 000 francs pendant 30 ans’’

Le leader de l’Alliance Démocratique/Pencoo a déploré l’acquisition, par le chef de l’Etat Macky Sall, d’un nouvel avion de commandement dans le contexte où les jeunes et moins jeunes sont ‘’désabusés’’. Pour Moussa Tine, ‘’une simple estimation permet d’envisager la possibilité de création d’emplois pour 1000 jeunes avec pour chacun, un salaire de 150 000 francs. Et ce, pendant 30 ans’’. 

La polémique soulevée par l’acquisition d’un nouvel avion de commandement est loin de s’estomper. Après la vague d’indignations de plusieurs personnalités politiques dont l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye et l’ancien député de Bès du niakk, Cheikhou Oumar Sy, entre autres, c’est au tour du président de l’Alliance Démocratique/Pencoo de monter au créneau pour fustiger l’option du gouvernement. ‘’Si le gouvernement dissimule mordicus le coût d’acquisition de l’avion présidentiel acquis de main de maitre et suzerain, c’est que rien de raisonnable ne pourra justifier la pertinence d’une telle fantaisie’’, a d’emblée fulminé Moussa Tine, dans une déclaration sortie à cet effet. 

Selon l’ancien député de l’Alliance Jef Jel, le coût réel de l’avion devrait apparaitre dans la loi de règlement qui sera votée publiquement à l’Assemblée nationale, en 2022 et remise à chaque député avant sa publication dans le journal officiel.  Tout compte fait, soutient Moussa Tine, ‘’le flou entretenu vainement sur les modalité pratiques d’acquisition de ce bien public constitue une véritable aberration politique et juridique’’. En l’espèce, il estime que les réticences du gouvernement à la transparence laissent penser que les sommes engagées dans cette affaire dépassent largement les prix affichés en raison de commissions ou d’autres dépenses indues. Il rappelle que dans la constitution, le peuple du Sénégal souverain affirme, sans ambages, son attachement à la transparence dans la conduite des affaires publique, ainsi qu’aux principes de bonne gouvernance. ‘’Les prétextes dérisoires de secret défense ne peuvent, en aucun cas, résister au droit d’accès à l’information des citoyens’’, soutient-il. 

Le président de l’Alliance Démocratique/Pencoo ne voit en aucun cas, comment des dépenses engagées pour le compte des déplacements habituellement portés à la connaissance du grand public, soient susceptibles d’entamer la sécurité publique. Pour l’ancien militant et responsable de l’Alliance Jef Jel de Talla Sylla, le prix officiellement affiché par la compagnie de fabrication s’élève à 60 milliards de francs CFA. S’appuyant sur ce montant, Moussa Tine a déclaré qu’une simple estimation permet d’envisager la possibilité de création d’emplois pour 1000 jeunes, avec pour chacun, un salaire de 150 000 francs, et ce pendant 30 ans’’.  C’est la raison pour laquelle, il trouve difficile, dans ces conditions, de faire croire ‘’aux jeunes et moins jeunes déjà désabusés, que l’idée récemment avancée par le chef de l’État d’impulser une dynamique d’insertion professionnelle de masse sera effective’’. ‘’Les jeunes sénégalais ont eu raison de lui tourner le dos tellement ses faits et gestes contrastent avec ses déclarations destinées à tromper’’, déclare-t-il. Non sans se demander si le Président n’a pas trahi une ‘’funeste’’ intention de briguer un troisième mandat. Sinon, note-t-il, ‘’pourquoi prendre le risque d’installer une si grande polémique dans l’achat d’un avion de commandement destiné vraisemblablement à son successeur ?’’.

L’info