Toutinfo Bréves

CONTENU LOCAL : Sophie Gladima en séance d’explications à Fatick

C’est à Fatick, région où  se situe  le champ pétrolier de Sangomar dont l’exploitation  est prévue en 2023 que le  ministre du Pétrole et des Énergies a démarré ses séances d’explications sur le contenu local aux différentes couches de  la population de la zone d’emprise du projet.

«C’est avec un réel plaisir que je me retrouve ce matin dans la ville de Fatick, à quelques kilomètres du champ pétrolier de Sangomar qui produira ses premiers barils de pétrole en 2023. Ce projet suscite, d’une part, un réel espoir pour les populations de la région et de l’ensemble du pays et, d’autre part, des inquiétudes, surtout pour les communautés vivant dans la zone d’emprise du champ pétrolier », a d’emblée déclaré Sophie Gladima, à l’ouverture hier, du Comité régional de développement (CRD) en présence du gouverneur, des préfets, des élus locaux, des responsables et des populations de la région de Fatick. D’autres représentants des  ministères impliqués dans le projet, tels que le ministère de l’Environnement et du Développement durable, celui des Pêches et de l’Économie maritime, ainsi que l’opérateur Woodside étaient également présents. « L’objectif principal de cette rencontre est d’échanger et de partager avec vous, autorités administratives et locales, ainsi qu’avec les communautés, des informations sur les projets pétroliers et gaziers de manière générale et sur le Projet Sangomar en particulier», a poursuivi  le  ministre du Pétrole et des Énergies. «Nous sommes venus discuter avec vous sur les aspects sociaux, économiques, environnementaux du projet Sangomar. Nous sommes venus vous parler de l’exécution du projet, de son développement, des perspectives qu’il offre aux populations vivant dans cette zone d’emprise et à l’ensemble du peuple sénégalais, à qui appartiennent ces ressources, comme le stipule l’article 25 de notre Constitution», a insisté Mme Gladima. 

Contenu local

En outre, le ministre du Pétrole et des Énergies a insisté sur les opportunités qu’offre le contenu local. «Nous allons aussi dans ce cadre discuter de contenu local afin d’identifier les opportunités que ce projet offre en termes de création d’emplois, de profit à tirer de l’industrie pétrolière et gazière. Il s’agit là de mettre en œuvre la vision du Président de la République, qui souhaite que l’exploitation des ressources naturelles génère une croissance économique profitable à toutes les populations, particulièrement à notre jeunesse, l’avenir de ce pays. C’est pourquoi il l’a fait inscrire dans la Constitution de mars 2016 en son article 25», a indiqué le ministre. Ajoutant que l’autre engagement du Président de la République est la transparence dans l’exécution de tous les projets pétroliers et gaziers. «Et c’est pour donner corps à cet engagement, cette volonté́ de transparence que nous avons initiée cette série  de rencontres dont Fatick constitue la première étape», a-t-elle assuré. «Nous irons par la suite à Thiès et Saint Louis pour parler respectivement des projets de Yaakar Teranga et GTA, mais également dans les autres régions du pays», a promis le ministre du Pétrole et des Énergies, expliquant que ces comités régionaux de développement entrent en droite ligne de la stratégie globale de communication du gouvernement autour des projets pétroliers et gaziers.

L’info