Toutinfo Bréves

COLONEL BOUBACAR DEMBELE : Un soldat au service de l’apiculture

Officier supérieur de l’armée Sénégalaise à la retraite, le Colonel Boubacar Dembélé a fait une reconversion atypique, après des décennies sous les couleurs. Ce soldat est aujourd’hui une personnalité incontournable dans le secteur de l’apiculture. On ne peut pas parler de l’apiculture au Sénégal sans citer le colonel Boubacar Dembélé. Il a opéré une grande réussite en termes de reconversion ! Ingénieur du matériel, informaticien (CNAM), électronicien, ancien directeur du matériel des armées, ancien inspecteur des services et de la logistique à l’Inspection générale des forces armées, il s’est reverdi dans la vie civile en entomologiste, apiculteur. Il est le directeur d’une structure dénommée « des Ruchers du Cayor ». Entre ce soldat de carrière et les abeilles, l’histoire remonte à une quarantaine d’années. ‘’Récolteur de miel dans les années 1975, avec mes différents voyages à l’étranger, j’ai découvert l’apiculture moderne en France et en Espagne en 1978’’, a-t-il soutenu. Il raconte sa première ruche, une Dadant corps avec une hausse et des cadres en bois avec des fils de fer, qui a fonctionné certes, mais qui n’avait pas la logistique qui va avec cette méthode. ‘’Des ruches qui sont mises en place en 1998 sont toujours fonctionnelles en 2019 et donnent toujours de bons résultats, avec cette méthode sans aucune intervention de l’apiculture pour changer la reine’’, a informé le colonel Dembélé. 

Fort de cette expérience doublée d’une bonne réputation dans ce domaine, des apiculteurs venant de France, d’Allemagne, de Suisse, du Liban, des Pays-Bas, des Comores, du Canada … ont découvert et adopté cette méthode. C’est ainsi qu’aujourd’hui, la structure qu’il dirige exploite des ruches situées dans trois endroits propices à la production du miel. Ainsi, grâce à ses ruches nichées dans la forêt de Mbao à Dakar, dans la forêt de Thiès et à Joal, dans la petite côte, le colonel Dembélé devient une personne incontournable sur les questions liées à l’apiculture. Il anime même des séances de formation théorique et pratique un peu partout au Sénégal. ‘’Je me suis donné comme objectif de développer les politiques et les stratégies les plus appropriées, afin que l’apiculture qui est une branche de l’agriculture, soit considérée comme un métier au Sénégal’’, a décliné le soldat Entomologiste. De son constat, le miel récolté au Sénégal est de très bonne qualité. D’après lui, les ouvrières chimistes Adansonii, sont nourries avec du sucre, des aliments fabriqués pour abeilles, des sirops de perlimpinpin enrichis avec des vitamines pour renforcer leur vitalité… bref, donc les abeilles Sénégalaises, avec juste, du nectar des fleurs ainsi que le pollen des forêts pas trop polluées, nous donnent un vrai miel naturel du Sénégal qui mérite vraiment l’appellation BIO. Pour le soldat, les paysans devraient prendre en compte, ce programme d’apiculture qui devient une activité d’appoint, qui peut améliorer les rendements avec une meilleure pollinisation de leurs cultures. A cet égard, le colonel Dembélé compte développer une filière de commercialisation spécialisée de tout ce qui concerne les produits de la ruche.

L »info