Toutinfo Bréves

GESTION DES HYDROCARBURES : Le cadastre pétrolier pour plus de transparence

Le ministre du Pétrole et des Énergies, Aïssatou Sophie Gladima et son homologue mauritanien, Abdou Sala Ould Mohamed Saleh, ont procédé hier, à Dakar, au lancement officiel de la plateforme digitale du Cadastre pétrolier du Sénégal (CPS). 

Cette plateforme permettra au public d’accéder aux informations liées aux activités pétrolières et gazières dans la transparence. Pour conjurer la « malédiction du pétrole », les acteurs ont pris les devants pour la mise en place du cadastre pétrolier du Sénégal. Lors d’une cérémonie solennelle, au King Fahd Palace, hier, le ministre du Pétrole et des Énergies, Mme Sophie Gladima et son homologue, Abdou Sala Ould Mohamed Saleh, ministre mauritanien des Mines et des Énergies, ont lancé la Plateforme digitale du cadastre pétrolier du Sénégal (CPS).

Cette plateforme est en effet, un canal d’accès aux informations de premier niveau sur l’activité pétrolière et gazière au Sénégal. Les données mises en place devraient assurer la transparence et la fluidité des activités pétrolières, quel que soit le niveau du projet. ‘’C’est un grand jour qui marque un pas supplémentaire, posé par le président de la République, Macky Sall pour matérialiser encore une fois, son attachement à la transparence dans la gestion de nos ressources. L’élaboration de ce cadastre pétrolier dans le secteur du pétrole et du gaz, incarne en effet, la volonté de nos gouvernements d’aller vers la numérisation progressive, pour une meilleure gestion des données liées aux activités d’exploration, de développement et de production des hydrocarbures’’, a indiqué Mme Gladima. ‘’Ce cadastre nous permettra de démocratiser davantage l’accès à l’information dans le secteur grâce à la modernisation de numérisation des données et des procédures. Il s’agit donc de mettre à la disposition de tout le public, mais également au monde entier, des informations de premier plan correspondant à la procédure’’, a précisé Mme le ministre. Qui ajoute que ‘’le Sénégal et la Mauritanie ont décidé d’exploiter ensemble, les ressources naturelles données par la nature’’. 

La Mauritanie veut bénéficier de l’expérience sénégalaise

Abdou Sala Ould Mohamed Saleh, ministre mauritanien des Mines et des Énergies a, pour sa part, souligné que son pays est engagé aux côtés du Sénégal, dans l’élaboration de projets, afin de bénéficier de son expérience. Il faut toutefois, signaler que l’élaboration d’un cadastre dans le secteur du Pétrole et du gaz est une recommandation forte de l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives (ITIE). D’ailleurs, l’ancienne ministre de la Santé et de l’action Sociale, Eva Marie Coll Seck qui dirige l’ITIE, l’a rappelé dans son discours.  ‘’La transparence et la redevabilité sont des éléments clés pour que tout puisse aller pour le mieux’’, a-t-elle insisté.  Pour elle, ‘’ce sont des ressources qui appartiennent au peuple et qui doivent donc retourner au peuple’’.

L’info