Toutinfo Bréves

DIFFEREND AVEC PEACOCK INVESTISSEMENT : Dougar s’engage à se battre jusqu’au dernier souffle

  • mbay thiamdoum
  • mai 19, 2021
  • Commentaires fermés sur DIFFEREND AVEC PEACOCK INVESTISSEMENT : Dougar s’engage à se battre jusqu’au dernier souffle

La répression et les arrestations n’y feront rien. Les populations de Dougar comptent se battre jusqu’au bout, contre la société marocaine Peacock Investissement, qu’elles accusent de vouloir spolier leurs terres sans pouvoir fournir le moindre document incontestable lui donnant droit sur ces terres. 

Suite à un conflit qui opposent les populations à un promoteur marocain (Peacock Investissement), et qui a débouché sur des affrontements avec la gendarmerie, plusieurs habitants, notamment des jeunes du village de Dougar (Commune de Diamniadio) ont été arrêtés. Mais Dougar reste debout et compte se battre jusqu’au bout. C’est ce qu’ont réitéré ses populations hier, à l’issue d’une rencontre qui s’est tenue, en présence de plusieurs mouvements citoyens, venus apporter leur solidarité, leur soutien et leur accompagnement aux villageois. ‘’Nous nous sommes réunis ici, au village de Dougar, pour exprimer notre indignation. (…). On va continuer à lutter jusqu’à notre dernier souffle’’, a martelé le porte-parole Alioune Faye. Qui a invité toute la communauté ‘’safène’’ à joindre le combat. ‘’Si Dougar tombe, c’est toute la communauté ‘’Saafi’’ qui va tomber’’, avertit-il. 

Faisant la genèse de cette affaire qui commence à prendre des proportions démesurées, Alioune Faye note que tout est parti de l’octroi, par l’Etat, à travers un décret présidentiel, de 80 hectares à la société Peacock investissement pour un projet de construction de logements sociaux. Mais l’entreprise n’a pas exploité le site initial, au motif que cet emplacement n’est pas opportun pour un tel investissement. Quittant les terres qui lui avaient été affectées, le promoteur, sans aucun justificatif valable (décret d’affectation), a commencé à exploiter d’autres terres appartenant aux populations locales. Selon Alioune Faye, membre du Cadre d’échanges, de réflexion et d’actions pour le développement de Dougar, l’entreprise marocaine, ‘’avec la complicité de certains sénégalais’’ qui lui auraient permis d’avoir un titre foncier qui serait fictif, veut à tout prix mettre la main sur ces terres, qui ne sont pas celles qui lui ont été attribuées par décret présidentiel. Une arnaque que les populations ne comptent guère accepter. ‘’Puisque c’est le président qui leur a octroyé ces terres au niveau de Diamniadio, si les Marocains changent de site, c’est le président qui doit prendre cette décision par un décret, ce qui n’est pas le cas’’, assène Faye. Or précise-t-il, les Marocains sont incapables de fournir des documents officiels qui leur donnent droit sur le site qu’ils convoitent. Suffisant pour que les populations qui ne sont pas foncièrement contre la construction des logements sociaux, se braquent d’avantage. 

L’info