Toutinfo Bréves

NOUVEAU DECOUPAGE ADMINISTRATIF : Bambilor déverse sa colère dans la rue et indexe Oumar Guéye

  • mbay thiamdoum
  • mai 8, 2021
  • Commentaires fermés sur NOUVEAU DECOUPAGE ADMINISTRATIF : Bambilor déverse sa colère dans la rue et indexe Oumar Guéye

Ça a chauffé hier, à Bambilor. Pendant que le Conseil municipal, sous la direction du sous-préfet, discutait du nouveau projet de découpage de la commune, une bonne partie des populations étaient en train de manifester leur colère dans la rue. Elles dénoncent le découpage injuste de leur localité au profit de la commune voisine de Sangalkam, dont le maire n’est autre que le ministre de tutelle et « ennemi juré » de leur maire. 

La départementalisation de Keur Massar va se faire au détriment de Bambilor, qui a perdu pas moins de 5 localités, avec des enjeux économiques et financiers certains. Une situation qu’une bonne partie de la population a du mal à accepter. Et elle s’est faite entendre hier, à l’occasion de la réunion du Conseil municipal, convoquée par le sous-préfet M. Modou Bassirou Ndao, pour se prononcer sur le nouveau découpage de la commune. Voulant marquer le coup et clamer leur opposition au projet, des populations, habillées en rouge ou portant des brassards rouges, sont descendues dans la rue pour manifester leur colère. Elles ont barré la route et brulé des pneus sur la chaussée, entravant la circulation sur cet axe routier, pendant un bon moment. Il a fallu l’intervention de la gendarmerie qui de discussion en discussion, a réussi à convaincre les manifestants de se retirer. Mais ces derniers n’ont pas dit leur dernier mot. Ils ont promis de s’opposer à ce découpage de leur localité par tous les moyens en leur possession. 

Le ministre et maire de Sangalkam Oumar Guéye au banc des accusés

En effet, pour ces populations de Bambilor, la pullule est d’autant plus amère à avaler que cette réforme qui leur enlève 5 villages, serait de la machination purement politique, ourdie par Oumar Guéye, le maire de la commune voisine de Sangalkam, par ailleurs ministre des Collectivités territoriales. La rivalité, pour ne pas dire l’animosité entre ce dernier et Ndiagne Diop, maire de Bambilor, est de notoriété publique. Pour les populations de Bambilor, cette départementalisation de Keur Massar, avec un nouveau découpage des communes, est une belle occasion pour le maire de Sangalkam, de couper l’herbe sous les pieds de son rival, en lui ôtant la substance de sa commune. Et elles n’entendent pas laisser passer ce coup de poignard dans le dos. 

L’info