Toutinfo Bréves

SAISIE DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES : Les avocats de la société incriminée dénoncent un complot

  • mbay thiamdoum
  • avril 20, 2021
  • Commentaires fermés sur SAISIE DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES : Les avocats de la société incriminée dénoncent un complot

Face à la presse hier, les avocats de la société importatrice des produits pharmaceutiques saisis à la Patte d’Oie, dénoncent un complot. Pour Me El Hadji Diouf et compagnie, c’est une politique du « Ôte-toi que je m’y mette » qui ne passera pas. 

Le Collectif des avocats du Dr Aliou BA, gérant de l’Entreprise de DAHAICO Sarl accusé de trafic de faux médicaments, ont fait face à la presse hier pour « rétablir la vérité par rapport à une campagne systématique de dénigrement d’une entreprise qui est depuis quelques années au Sénégal, qui travaille correctement et qui paie correctement au niveau de la douane». Selon Me El Hadji Diouf, tout ce qui est véhiculé sur cette n’est rien d’autre que «du vent, une grande cabale, un grand complot pour écarter un courent. C’est une campagne pour liquider quelqu’un qui importe depuis quelques années». D’après la robe noire, « pour il y ait des faux médicaments, il faut qu’il ait des médicaments. Dans tout ça, il y a 5% de médicaments. Est-ce qu’on peut même appeler ça médicament». Pour montrer «la mauvaise foi des accusateurs des comploteurs», Me Diouf a lu des autorisations d’importations dont celle du 8 mars 2021 signée par la Direction de la pharmacie elle-même portant sur des dispositifs médicaux. «Il y a des gens qui sont là qui veulent remplacer les Chinois. Ôte-toi que je m’y mette. Ça ne passera pas», a révélé la robe noire. «Notre client est installé au Mali où il a presque le monopole.  Notre client reçoit des commandes de toutes les structures hospitalières. Tous les hôpitaux font des commandes auprès de notre client. Donc il (DAHAICO SARL) est bien connu par la douane et les hôpitaux», a-t-il ajouté. Selon l’avocat : «Il y a aucun médicament qui doit soigner une maladie (dans le matériel saisi) pour qu’on puisse ingurgiter une dose et mourir. Ça c’est de la malhonnêteté. Il n’y a que des dispositifs médicaux».  

Me Diouf n’a pas manqué de lancer des piques au ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr. «Le ministre imprudent, mon ami Diouf Sarr, au lieu de mener son enquête pour savoir s’il y a de faux médicaments ou pas, est tombée dans le piège», persifle-t-il. En compagnie de ses collègues, Mes Amadou Aly Kane, Abdou Alassane Diallo, Aboubacar Barro, El Hadji Diouf s’en est pris à la police qui a procédé à l’arrestation et à l’enquête dans cette affaire. «On démarre une enquête, la police amène les caméras, dans le bureau du commissaire, nos clients menottés comme des vulgaires bandits et on dit que c’est des trafiquants de faux médicaments», a déploré Me El Hadji Diouf. «D’abord, il n’y a pas d’importation frauduleuse. La douane est très claire. Ensuite, Il n’y a pas de faux médicaments, donc il n’y a pas d’infraction, pas de trafic illicite ni de délit douanier».

Mamadou L CAMARA