Toutinfo Bréves

PROGRAMME DE RELANCE DE L’ECONOMIE NATIONALE: Amadou Hott entame des concertations avec les ministères sectoriels

  • mbay thiamdoum
  • juin 15, 2020
  • Commentaires fermés sur PROGRAMME DE RELANCE DE L’ECONOMIE NATIONALE: Amadou Hott entame des concertations avec les ministères sectoriels

 Le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération  a entamé jeudi 11 et ce vendredi 12 juin 2020, une série de  rencontres  avec les ministères sectoriels  pour recueillir leurs avis et commentaires sur les axes retenus  par  les experts de son département en vue de relancer la machine économique fortement ébranlée par la covid-19. A l’occasion, Amadou Hott, a réitéré les piliers  phares du PREN.

Le Programme de Relance de l’Economie Nationale a été exposé  à quelques départements sectoriels. Dans son discours, le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération est revenu sur la philosophie qui sous-tend le Programme de Relance de l’Economie nationale (PREN) en cours d’élaboration.  « Comme vous le savez, pour atténuer les effets de la pandémie de la COVID-19 sur les populations, les entreprises et les salariés, le Président de la République, Macky Sall, a mis en place le Programme de Résilience économique et social (PRES).Le PRES est en train d’être mis en œuvre avec l’implication des ministères sectoriels, chacun dans son domaine de compétence. Les mesures qui y sont prises par l’Etat visent à renforcer la résilience des populations et du système de santé et à préserver la trésorerie des entreprises à travers :de mesures fiscales permettant le report, la suspension, l’exonération et la remise partielle d’impôts et taxes ainsi que le remboursement accéléré de taxes sous certaines conditions ; de mesures d’injection de liquidités (accélération du paiement des créances échues du secteur privé sur l’Etat, mise en place d’un mécanisme de financement) », souligne M. Hott.

Selon lui, le Président de la République, dans un souci constant d’assurer une reprise rapide de l’activité économique afin de permettre à notre pays de retrouver sa trajectoire normale de croissance a souhaité disposer d’un programme de relance. « C’est dans ce cadre qu’il m’instruit, en Conseil des Ministres, de travailler en rapport avec les ministères sectoriels sur un programme relance de l’économie nationale. Ce programme doit partir d’une évaluation des impacts de la covid-19 afin de pouvoir bien planifier le soutien à apporter aux différents secteurs de l’économie pour assurer la relance », indique encore le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération.

« Je voudrais à cet égard rappeler qu’en termes d’approche, le MEPC a proposé qu’il soit élaboré un programme de relance immédiate, couvrant la période 2020-2021 et bien articulé au Programme de Résilience économique et social (PRES) afin de conforter la résilience des entreprises et d’accompagner la reprise de l’activité économique. Parallèlement, les services vont travailler sur l’ajustement du Plan d’Actions Prioritaire (PAP II) du PSE tenant compte des nouvelles priorités et assurant dans le court et moyen terme une relance durable de l’économie nationale », poursuit-il.

Ajoutant que « l’élaboration du Programme de Relance de l’Economie Nationale (PREN) doit suivre une approche participative avec notamment l’implication des ministères sectoriels, conformément aux directives du Chef de l’Etat et du secteur privé. Elle doit également être adossée à une démarche scientifique qui suppose la réalisation d’études d’impact, d’enquêtes et autres ».

« Dans le cadre de la démarche participative, j’ai effectué des concertations bilatérales avec les organisations professionnelles du secteur privé pour recueillir leur feedback sur la mise en œuvre du PRES, mais également avoir leurs orientations, préoccupations et contributions pour l’élaboration du programme de relance de l’économie nationale », rappelle Amadou Hott, signalant que par rapport aux études d’impacts et évaluations, le ministère a reçu plusieurs contributions de cabinets et d’universitaires et autres experts et que l’ANSD a également lancé plusieurs enquêtes dont les résultats seraient utiles pour le PREN.

( Mamadou SARR )