Toutinfo Bréves

ZONE DES FILAOS DE GUEDIAWAYE : Mamboye Diao offre 5000m2 à un ministre

Madiambal Diagne a mis le doigt sur la plaie, une plaie foncière et cancéreuse en phase de métastase sur le littoral dakarois, un peu partout dans la capitale et dans la région de Dakar. Le foncier pose problème depuis longtemps.
Et si le Président Macky Sall réformait la gestion des domaines et du cadastre.
Au Sénégal, le Directeur du Cadastre et celui des Domaines sont puissants, très puissants même.
Si puissants qu’ils se fient plus au Président de la République qu’à leurs cinq voire six supérieurs: Coordonnateur de la Direction général des Impôts et Domaines, le Directeur Général des Impôts et Domaines, le ministre des Finances et du Budget, le Secrétaire Général de la Présidence de la République et le Président de la République lui-même. 
Le cas Mamboye Diao

Une situation née et aggravée pendant les douze ans du régime de Abdoulaye Wade. A l’époque, Tahibou Ndiaye, disgracié depuis 2012, défiait presque ouvertement son supérieur Amadou Bâ, alors Directeur général des Impôts et Domaines, le ministre délégué au Budget Abdoulaye Diop et Abdoulaye Diop, ministre de l’Economie, des Finances et du Budget.

Personne d’entre eux ne pouvait lui imposer quoi que ce soit. Et il était courant de le voir en parfaite complicité avec l’ancien Président dénicher des poches de terrain dans Dakar et ses alentours. En hélico s’il vous plaît! Tahibou fut puissant. Hélàs le vent tourna pour lui et il se retrouva en prison.
Max Vincent Bidy et Mamadou Mamour Diallo aussi furent importants et puissants.
Mamboye Diao, Directeur des Domaines au lendemain de la présidentielle de 2019 est devenu presque omnipotent. La salle d’attente est devenue presque un bazar. On se demande même comment il parvient à travailler correctement dans ces conditions tellement il reçoit du monde. 

Il distribue des terrains en veux-tu en voilà à quelques mètres de son domicile sur la route de l’aéroport militaire de Yoff, à Guédiawaye-Gaddaye. Rien qu’avec une carte d’identité nationale, il peut vous servir, sans même l’attache du cadastre de Guédiawaye.

Il en a tellement distribué à ses affidés que son ministre Abdoulaye Daouda Diallo a décidé de mettre fin à la pagaille constatée à Gaddaye dans sur le littoral de Guédiawaye. Il vient de prendre un arrêté pour faire savoir au Directeur des Domaines, que désormais toutes les attributions de terrains vont se faire à travers la Commission de Contrôle des Opérations domaniales(CCOD). Ladite Commission se réunit d’ailleurs lundi 15 juin pour statuer sur les cas litigieux et les cas en instance. 

Depuis un an seulement qu’il est à la tête de la Direction des Domaines, Mamboye Diao; en temps de spleen, semble dépassé par les évènements. Ce qui se comprend aisément. Mamboye n’a servi qu’aux Impôts. 

De 2000 à 2019, il a été chef de l’IFAC au Centre des services fiscaux(CSF) de Dakar-Plateau 2, au CSF de Dakar-Plateau 1, promu chef du CSF de Fatick, celui des Parcelles Assainies, puis directeur des Services fiscaux régionaux. Depuis avril 2019, il a été bombardé Directeur des Domaines par son mentor le Président Macky Sall alors que tout naturellement, il aurait dû devenir Directeur des…Impôts ou atterrir dans le gouvernement au titre de la région de Kolda. Alors qu’il s’apprêtait à geler ses activités à l’Alliance pour la République(Apr), le Président Sall le repêcha.

La cinquantaine et n’ayant pas d’expérience avérée dans les Domaines, on comprend qu’il ne soit pas à la hauteur de la tache à lui confiée par le chef de l’Etat. A ce rythme, il lui sera difficile de faire de vieux os aux Domaines. Son maintien à la tête de cette Direction stratégique pose une question centrale : faut-il ériger les domaines et le cadastre en Agence ou en ministère plein comme dans certains pays?

 Nos tentative de recueillir sa version des faits ont été vaines.

Mamadou Thierno TALLA