Toutinfo Bréves

CONTRE LE COUVRE-FEU Scènes de feu et flammes à Touba, Kaolack, Dakar…

Les jeunes de plusieurs grandes villes du Sénégal commencent à trouver  excessif et invivable le couvre-feu, assorti de l’état qui vient de dépasser soixante dix jours, ont violemment protesté dans la rue, dans la nuit du mercredi.

Les images de barricades, de troncs d’arbres, de gravats, le tout en flammes et des hordes de jeunes décidés d’en découdre avec les forces de l’ordre ont resurgi, ce mercredi dans les rues de grandes villes comme Touba, Kaolack et dans plusieurs de Dakar. C’est le cas de Castors, Béne Tally, Grand Yoff et la liste est loin d’être terminée.

Le dénominateur commun de ces  manifestants est qu’ils réclament tous la « levée du couvre-feu » et « la fin de l’Etat d’urgence ».

Mais comme dans ce genre de mouvements de foule, les agresseurs et les pilleurs se mélangent aux manifestants pour dévaliser des boutiques, détrousser les honnêtes gens.

Déjà à Touba, une ambulance, et plusieurs édifices publics comme le bureau de La Poste, le siège de la SENELEC, pour ne citer que ceux-là ont été incendié.

Durant une bonne partie de la nuit, l’on a assisté à des scènes nocturnes de guérilla urbaine, à Touba, Kaolack, Dakar et à Tambacounda.

Toutinfo.net