Toutinfo Bréves

REVUE DE PRESSE DU 18 MAI 2020 : Le changement de stratégie dans la lutte contre le covid-19, toujours à la Une, ce lundi

MEDIAS : Les journaux parvenus, ce lundi à toutinfo.net analysent le changement de stratégie dans la lutte contre le covid-19, à l’aune des avis d’experts.

Ainsi, tous les journaux reviennent sur les propos du Dr Moussa Thior, à l’émission « Grand jury » de la RFM, ce lundi.

« Etat d’urgence, couvre-feu, interdiction de circuler, contagiosité du covid-19… » : Dr Thior casse le code corona », affiche à sa Une Vox Populi.

« Il reste droit dans ses bottes et persiste à dire que le Sénégal  doit laisser le virus du corona circuler. Pour lui le confinement ne sert à rien et il faut lever l’interdiction de circuler  entre les régions. Aussi,  le Dr Pape Moussa Thior se réjouit de l’assouplissement  des mesures restrictives par le président  Macky Sall. L’expert en santé publique qui a craché ses vérités, ce dimanche, affirme même que le covid-19 n’est pas contagieuse qu’on le prétend. Il remet également en cause la communication du ministère de la santé », explique Vox Populi.

Dans le journal l’homme de l’art  se demande alors :  «  Pourquoi continuer l’état d’urgence ? Ca apporte quoi ? ».

Ajoutant que « Tout le monde sait que le confinement ne sert à rien ».

Dans l’As quotidien, affiche à sa Une : «  Dr Thior banalise le covid-19 ».

D’après le médecin militaire : «  La stigmatisation vient  de la façon de communiquer du ministère de la santé ».

Dans Vox Populi,  un autre médecin se prononce sur le covid-19.

Dr Cheikh Sokhna, directeur de recherche à l’IRD est d’avis qu’ «  au Sénégal il y a 4 coronavirus qui circulent ».

Par ailleurs dans Vox Populi le ministre de l’Enseignement supérieur , Cheikh Omar Hanne se prononce sur les mesures d’assouplissement  et  la place de la recherche dans la lutte contre le covid-19.

« L’autorité politique écoutera davantage les universitaires après le covid-19 », soutient-il.

Invité du « Débat BBC Afrique », (radio), le ministre Hanne a motivé les mesures d’assouplissements  prises par le chef de l’Etat dans le cadre de la lutte contre le covid-19.

Dans l’As la directrice de l’Agence de la case des tout-petits, Thérèse Faye Diouf promet que «  la reprise des cours pour la petite enfance est à l’étude ».

Par ailleurs L’As fait état d’une « grogne dans la magistrature » où on exige le départ de Mamadou Badio Camara à la retraite.

« Ca  grogne au temple de Thémis. Des magistrats relent dans les chaumières pour exiger  la tenue du Conseil supérieur de la magistrature (CSM) pour faire remplacer  le premier président de la Cour suprême à qui on prête  l’intention de vouloir obtenir  un nouveau bail, mais aussi  pour donner un coup  de pouce à des carrières mises entre parenthèses depuis quelques années. En attendant,  cette réunion que préside le chef de l’Etat. L’As a appris que 16 magistrats  sont en lice, mais les noms de Cheikh Tidiane Coulibaly et Demba Kandji sont  ceux qui résonnent  le plus dans les dédales  de la justice pour succéder à l’indéboulonnable Mamadou Badio Camara », écrit le journal.

Toutinfo.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.