Toutinfo Bréves

CORONAVIRUS: La France toujours à la traîne sur les masques, selon Mediapart

SANTE : Selon une nouvelle enquête de Mediapart, la France n’arrive toujours pas, presque trois mois après les premiers cas de Covid-19 détectés dans le pays, à importer suffisamment de masques pour équiper les soignants « au front ».

Et si la France enchaînait les mauvais choix sur la question des masques depuis le début de l’épidémie de Covid-19 ? C’est en tout cas ce que laisse apparaître une enquête de Mediapart publiée vendredi. Selon le site d’information, les objectifs en termes de livraisons de masques ne seraient aujourd’hui atteints qu’à 50%, presque trois mois après les premiers cas de coronavirus détectés sur le sol français.

Le site d’actualité indépendant révèle également que courant mars, alors que l’épidémie faisait déjà des ravages, plusieurs membres du cabinet du ministère ont reçu de la part d’entreprises françaises « fiables » et référencées par Bercy, des propositions d’importations rapides et massives de masques, dont les précieux FFP2 pour les soignants. Ils ont choisi de ne pas y donner suite, sans raison claire.

Début avril, dans une interview à Brut, le ministre de la Santé Olivier Veran annonçait fièrement que le nombre de masques finalement commandés par la France, à des fournisseurs chinois essentiellement, avoisinait les « deux milliards ». Depuis, rien n’est vraiment clair sur ce chiffre, et tout est particulièrement opaque. À ce jour, l’exécutif n’a en effet communiqué aucune information sur les quantités commandées à chacun des fournisseurs. Impossible également de connaître les tarifs et les délais de production.

Sur ces deux milliards de masques commandés, quelle est la part de FFP2 ?

Selon Mediapart, sur les quatre fournisseurs finalement choisis par les autorités, un seul est français et il s’agit de Segetex. Cette PME familiale possède une usine de masques près de Roanne (Loire) et une seconde, beaucoup plus grosse, à… Wuhan, épicentre du Covid-19. Ainsi, lorsque la France a passé commande en mars, l’usine chinoise de Segetex était toujours fermée. Elle n’a pu redémarrer sa production que le 2 avril.

Sur ces 2 milliards de masques commandés, personne ne connaît non plus la part de FFP2, masques absolument nécessaires pour le personnel soignant. Selon une source anonyme à la Direction générale de la santé citée par France Info, le lot ne comprendrait « que » 74 millions de FFP2. En attendant, depuis le début de l’épidémie, des milliers de soignants ont été infectés par le Covid-19, selon les estimations du site Actusoins.com, portant sur quelques villes seulement. Et pour l’instant, selon Mediapart, faute d’un « pont aérien » efficace entre la France et la Chine, les masques arrivent toujours aux compte-gouttes – environ 20 millions par semaine -, soit deux fois moins que nécessaire.


À ce rythme, il faudrait donc 2 ans pour acheminer les deux milliards de masques promis par la France. Beaucoup plus optimiste, Jean-Yves le Drian, ministre des Affaires étrangères, a quant à lui assuré le lundi 6 avril sur BFM que les masques seraient entièrement livrés « d’ici la fin juin ».

Toutinfo.net (avec Yahoo.fr)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.