Toutinfo Bréves

AMADOU TIDIANE GUIRO, RECTEUR : « Beaucoup de gens ne croyaient pas à l’USSEIN»

EDUCATION : La communauté universitaire de l’USSEIN a fêté en grande pompe son premier anniversaire, la semaine dernière.

 Jetant un regard sur le rétroviseur, le recteur, Amadou Tidiane Guiro  s’est félicité du fait que le rêve est devenu réalité.

« Beaucoup de gens ne croyaient pas à l’USSEIN», dit-il.

 Il s’exprimait en présence des étudiants et du personnel administratif et de service et du corps professoral.

 « Vous avez relevé. Le taux de réussite que vous avez eu, 80% et même 95% dans certaines UFR, c’est quelques choses d’excellent. C’est quelque chose d’extraordinaire et je voudrais féliciter mes collègues, vos enseignants qui sont ici pour tout le travail qu’ils ont fait, pour l’accompagnement qu’ils ont eu, pour tous les efforts qu’ils ont déployés  pour relever le défi de la première année », s’est félicité M Guiro.

Ajoutant : « Cette cérémonie démontre que l’Université Sine-Saloum El Hadji Ibrahima Niass est devenue une réalité ».

 « C’est vrai que beaucoup de gens ne croyaient pas à l’Université du Sine-Saloum. Ils se demandaient même comment nous avons fait pour ouvrir. Jusqu’à présent, ils nous le demandent. Je pense que cette cérémonie ci montre que vous existez et vos parents sont contents et très fiers des résultats que vous avez eus », a-t-il poursuivi.

 « En analysant les résultats, nous avons vu qu’il y a beaucoup d’étudiants qui ont fait des séries L qu’on a orienté dans des séries scientifiques et qui ont réussi. Ce n’est pas parce qu’on fait un bac littéraire et autre qu’on est coincé à faire uniquement des études littéraires », soutient-il.

 D’après le recteur, les conditions d’études vont s’améliorer parce que l’USSEIN a signé des conventions  avec des universités américaines et africaines.

 Selon lui, le numérique va occuper une place importante grâce au partenariat avec une université numérique française,  Agro Paris Tech. 

« Mais ce qui est stimulant, c’est que vos campus commencent à sortir de terre. A Kaffrine, le chantier est déjà bien avancé, les constructions sont très avancées.  Dans 12 mois au moins le campus de Kaffrine sera terminé. Les Chinois travaillent d’arrache-pied à l’achever. A Fatick également le chantier a bien avancé. A Kaolack ça va bientôt démarrer », a promis M. Guiro.Toutinfo.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.