PLUS DE 7.000 MILLIARDS DE PROMESSES DE FINANCEMENT: Pluies de milliards sur le Sénégal

La moisson a été belle pour le Sénégal. Sa rencontre avec ses partenaires financiers, hier au siège de la Banque Mondiale à Paris, a connu un franc succès. Alors qu’ils étaient à la recherche de 2850 milliards de francs CFA sur le marché financier international, en vue du financement de la deuxième phase du Plan Sénégal émergent (Pse), Macky Sall et sa délégation ont obtenu des promesses de financement à hauteur de 7356 milliards de francs CFA auprès des Partenaires techniques et financiers (Ptf).

La délégation sénégalaise à Paris ne pouvait rêver de mieux. Elle ne pouvait contenir sa joie, hier, au terme de la rencontre avec les partenaires techniques et financiers (PTF) qui a débuté dans la matinée pour se terminer un peu avant seize heures heure locale. Aussi bien le ministre des Finances Amadou Ba, maitre d’œuvre de cette rencontre communément appelée Groupe Consultatif, que le chef de l’Etat Macky Sall, personne ne pouvait dissimuler sa joie. En effet, pour un besoin de financement de 2850 milliards de francs CFA au départ, le Sénégal a obtenu au finish un montant de 14 milliards de dollars, soit plus de 7356 milliards de francs CFA. «Je rends grâce à Dieu qui nous a permis, à l’occasion du groupe consultatif de Paris dans le cadre du financement du Plan d’actions prioritaires (Pap2), de mobiliser des ressources au-delà de ce que nous recherchions», a déclaré Macky Sall qui souligne que c’est la preuve de la confiance des PTF à la politique sénégalaise. « Nous avons une politique responsable de croissance inclusive qui ne veut laisser personne au bord de la route. Et c’est cette politique que nous avons mise en œuvre depuis 2014 qui a permis de multiplier par quatre la croissance économique du Sénégal qui est passée de 1,7 en 2011 à aujourd’hui, 7,2», a-t-il martelé. A en croire le chef de l’Etat, tous les projets inscrits au PAP2 seront exécutés à bonne date avec efficacité, efficience et transparence.

Alors que la présidentielle se tient dans moins de trois mois, le chef de l’Etat ne doute pas un instant que ce succès va peser sur la balance. «Ils sauront également que ce Président-là n’est pas quelqu’un qui rêve, et que tout ce qu’il dit est bien réfléchi et élaboré. Donc, nous réaliserons tous les projets contenus dans le PAP2. Ce ne sont pas des promesses électorales, mais des engagements que nous allons réaliser», a-t-il déclaré.

Satisfait de la tournure des évènements, le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan a indiqué qu’au regard de l mobilisation et des engagements, cette huitième édition du groupe consultatif a été considérée comme un succès jamais égalé. D’ailleurs un peu plus tôt dans la matinée, Amadou Ba avait annoncé la couleur en remerciant les PTF pour leur confiance en la gouvernance du Président Macky Sall, pour leur soutien constant au peuple sénégalais et à son Gouvernement. «A la rupture qu’a constituée le mode de gouvernance sobre et vertueuse du Président Macky Sall, vous avez répondu par une rupture marquée dans la mobilisation des ressources, pour un accompagnement diligent du développement économique et social du Sénégal. Cette confiance, Mesdames, Messieurs, a permis à notre pays de faire des réalisations appréciables. La consolidation de cette confiance exigeait d’abord d’asseoir ensemble les outils et indicateurs de mesure, à partir d’une situation de référence convenue. C’est vous dire que l’émergence n’est pas chez nous un slogan, mais plutôt un processus dont nous sommes très soucieux de la progression». Si le PSE a vu le jour, souligne Amadou Ba, c’est grâce à la vision éclairée du président de la République Macky Sall, et s’il est célébré aujourd’hui, c’est grâce à sa volonté politique soutenue. Sa présence à ce Groupe consultatif du Sénégal à vos côtés donne, s’il en était besoin, des raisons de croire en l’avenir de notre cher pays. Pour la première fois dans l’histoire du Sénégal, un président de la République assiste aux différents Groupes consultatifs organisés sous son magistère», rappelle l’argentier de l’Etat.

( Seydina B. DIALLO et Amadou BA, envoyès spéciaux à Paris )

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.