Toutinfo Bréves

AUDIT DU FICHIER ELECTORAL: Un Comité de pilotage installé

L’audit du fichier électoral sera désormais du ressort d’un comité de pilotage dirigé par le journaliste Issa sall, par ailleurs membre de la cena. ainsi a décidé la direction générale des élections qui procédait hier à l’installation de cet organe. selon ses membres, ce comité sera un cadre d’échange et de proposition pour examiner les anomalies constatées sur le processus électoral lors des dernières élections, en vue de mettre en oeuvre un fichier électoral transparent et fiable.

«Faire la revue du cadre légal réglementaire et de la chaine d’inscription des élections, mais aussi procéder aux examens nécessaires au fichier électoral». Telle est la mission assignée au Comité de pilotage de l’audit du fichier électoral. En plus des experts des questions électorales, ce comité est composé des membres du pouvoir, de l’opposition, des non alignés, de la société civile et de la Commission électorale nationale autonome (Cena).

Issa Sall désigné président du comité de pilotage

Membre de la Cena, le journaliste Issa Sall a été porté à la tête du Comité de pilotage. Pour lui, «il était nécessaire, après les législatives, d’analyser les nombreux disfonctionnements constatés à cette occasion. Cet audit va permettre aux Sénégalais d’avoir un aperçu net sur tout ce qu’on avait fait et d’en estimer la qualité ou le manque de qualité. Cela permettra de faire avancer la démocratie sénégalaise, parce qu’il faut que les citoyens aient confiance au système. Et cet audit nous permettra d’aller vers un autre scrutin sans problème. Il permettra d’améliorer le processus». L’optimisme en bandoulière, Issa Sall considère que les recommandations attendues de cet audit permettront de corriger les défaillances et d’aller vers un scrutin parfait.

Ousmane Badiane représentant du pole présidentiel

Plénipotentiaire du pôle présidentiel au sein du Comité, Ousmane Badiane de la Ld a magnifié cette initiative. «Nous sommes entrés dans la phase la plus active de cet audit qui est très important parce que toutes les parties prenantes sont là. Les Termes de référence (Tdr) sont déclinés, la feuille de route est élaborée. L’audit va durer un mois et alternativement, nous allons faire des comités de pilotage et de comités techniques dans lesquels toutes les parties prenantes vont participer», souligne le responsable jallarbiste. Vers fin février, indique-t-il, le rapport sera présenté. «L’audit se présente sur de bonnes bases, puisque les différents partis ont réaffirmé leur volonté de faire en sorte qu’il soit un moment d’évaluation de tout ce qui s’est passé durant les dernières élections législatives. Tous les Sénégalais ont noté des dysfonctionnements, donc nous avons recensé toutes ces failles. Et dans le cadre de cet audit, nous allons les examiner pour voir au niveau de chaque point soulevé quelle est la source du dysfonctionnement et comment faire pour que cela ne se reproduise pas aux prochaines élections».

Ndiawar Paye coordonnateur du pole de l’opposition

L’opposition, par la voix de son représentant Ndiawar Paye, ne cache pas sa joie par rapport à la démarche sous-tendant l’audit. «Nous saluons le fait que ces missions d’audit soient entamées à partir de Tdr que nous, pôles de la majorité, de l’opposition et des non-alignés, avons ensemble conçus et remis à la Direction générale des Elections. Nous saluons cette démarche, parce que depuis 2011 il n’y a pas eu d’audit», jubile Ndiawar Paye qui trouve judicieux de restaurer la confiance entre les différents acteurs. «Donc nous pensons que cet audit est venu à son heure, d’autant plus qu’il sera mené par des experts indépendants. Nous espérons qu’à terme, nous aurons un fichier fiable», dit-il. A noter que dans le cadre de cet audit, le Centre Européen d’Appui Electoral (Eces) a été mandaté pour préparer l’expertise nécessaire.

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.