Toutinfo Bréves

Pour de meilleurs conditions de travail: Les vacataires de l’ucad battent le macadam, mardi prochain.

Le collectif des en seignantsvacataires du supérieur(cevas) de l’université Cheikh Anta DIOP de dakar (ucad) se dit très préoccupé,par la situation financière exécrable qu’ils traversent,pour manifester leur courroux, ils prévoient un sit-in, mardi prochain, devant l’agence comptable de l’ucad.

Au moment où les enseignantsdu supérieur ont entamé unbras de fer avec le gouverne-ment en déposant un préavis degrève, le Collectif des ensei-gnants vacataires du supérieurcompte, quant à lui, pousser lebouchon plus loin. Ledit collec-tif a décidé de battre le maca-dam, mardi prochain, devantl’Agence comptable principalede l’Ucad. En effet, le secrétairegénéral dudit collectif BabacarMar et ses camarades se disenttrès préoccupés par la situationexécrable qu’ils traversent. «Lecollectif des enseignants vaca-taires du supérieur Cevas, lorsde sa réunion du 10 Janvier2017 à l’Université Cheikh AntaDiop de Dakar (Ucad), s’est dittrès préoccupé par la situationfinancière exécrable que traver-sent les dits enseignants, restésplusieurs mois sans recevoirleurs paies de vacation dusecond semestre 2017 », fus-tige-t-il, dans un communiquédont «l’As» a reçu une copie. La même source renseigne que«le Cevas considère que la ques-tion du paiement des vacationsest fondamentale pour desenseignants ayant régulière-ment assuré leurs enseigne-ments et corrections pour uneeffectivité du quantum horaireassigné à la bonne marche del’Université de Dakar». PourBabacar Mar et Cie, malgré lessacrifices consentis par cettearmée de vacataires, sanslaquelle la bonne marche del’institution serait très hypothé-quée si leurs revendications nesont pas prises en compte. Pis,s’indignent-ils que «leséchanges effectués avec leRecteur, président del’Université, n’aient pasjusqu’ici permis de décanter lasituation pénible et regrettableque vivent les enseignants vaca-taires dont certains d’entre euxfont face à des menaces d’expul-sions , de frais scolairesimpayés pour leurs enfants».Pour rappel, précise le commu-niqué, la question de la préca-rité des enseignants vacataires,dont la plupart sont titulairesde doctorat, est traitée avecmépris et ignorance par lesautorités de l’enseignement dusupérieur. Selon le secrétaire général, mal-gré, les rencontres tenues avecces mêmes autorités, leur situa-tion n’évolue pas, au momentoù l’université fait face à unevague massive de départ à laretraite. «Nous considéronsque la situation est suffisam-ment grave pour rester les brascroisés. C’est pourquoi, le Cevas,invite la presse nationale etinternationale à son sit-in, cemardi 16 Janvier 2018, devantl’Agence comptable principalede l’Université Cheikh AntaDiop de Dakar, pour exposer lesdifficultés des enseignantsvacataires du supérieur», lit-ondans le communiqué.

Toutinfo. net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.