Toutinfo Bréves

KARIM WADE S’APPITOIE SUR SON SORT «J’ai été expulsé de mon propre pays pour prendre le chemin de l’exil forcé»

Karim Wade a adressé hier ses condoléances à la communauté mouride via une missive envoyée à partir de doha où il dit être en exil. « Wade-fils » en a profité pour revenir à la charge en soutenant qu’il a été expulsé injustement de son propre pays.

Karim Wade réapparait sur la scène publique. Tout au moins, il refait signe de vie. Le décès de Serigne Sidy Makhtar MBACKE l’a fait sortir de son mutisme. Une occasion pour « Wade-fils » de rappeler qu’après plus de trois ans de prison, sa première intention était d’aller directement à Touba avec l’empressement et la déférence requise, pour témoigner toute sa gratitude au défunt Khalife. Il souligne également que le défunt Khalife l’a toujours soutenu durant « les années de persécution, de détention arbitraire et d’instrumentalisation de la justice ». «Ses prières et autres marques d’attention et d’affection à mon égard ont été une véritable source de réconfort», a indiqué Karim Wade qui dit regretter particulièrement d’avoir été empêché d’aller à Touba et d’avoir été expulsé de son propre pays pour prendre le chemin d’un exil forcé le 24 juin 2016. Selon lui, Serigne Sidy Makhtar Mbacké était non seulement son guide religieux, mais également un père et un ami «dont la dévotion et l’inflexibilité morale guidée par la foi l’ont toujours inspiré». En effet, dit-il, dans une lettre dont « L’As » a copie, les prières de Serigne Sidy Makhtar Mbacké lui ont permis de vivre avec sérénité les épreuves qu’il a traversées ces dernières années. « Aujourd’hui qu’il est parti, j’implore Allah de me donner la force, jusqu’à mon dernier souffle, de rester sur la voie qu’il a balisée, celle du courage, de l’exigence de vérité en toutes circonstances et d’une foi inébranlable en Dieu et en Serigne TOUBA », a-t-il déclaré. Toujours dans son message de condoléances, Karim Wade soutient que c’est avec une immense peine qu’il a appris le rappel à Dieu du très Vénéré Khalife Général des Mourides. Il affirme que Serigne Sidy Makhtar MBACKE a été tout au long de son khalifat, à l’exemple du Vénéré Serigne TOUBA, un guide exceptionnel sur le plan spirituel, un rassembleur dans la foi, un artisan infatigable de l’unité de toutes les confréries musulmanes. Par ailleurs, Karim Wade a formulé des prières pour que son successeur, le Vénéré Serigne Mountakha MBACKE trouve la force d’assumer son sacerdoce et pour avoir l’honneur et le privilège de connaître l’homme. « J’ai la conviction profonde qu’il saura perpétuer avec éclat et succès l’héritage de son prédécesseur dont la vie et l’action ont été, sous tous rapports, fidèles aux enseignements de Serigne TOUBA », at-il affirmé. Il présente enfin ses condoléances au nouveau Khalife Serigne Mountakha MBACKE, à son fils Serigne Moustapha «son ami et frère de tous les jours», à toute sa famille, à toute la communauté mouride, à la Oummah islamique et notamment à tous les Chefs et Guides religieux du pays qui d’après lui, assument avec foi et abnégation la lourde responsabilité qui leur est dévolue, et travaillent sans relâche pour un Sénégal de paix, de prospérité et de stabilité. Il faut dire que le candidat du Pds condamné à 6 ans de prison ferme pour enrichissement illicite a été « gracié » par la suite par le chef de l’Etat avant qu’il ne s’exile au Qatar. Depuis, il est «coincé» dans ce pays du golfe en attendant le moment opportun pour revenir au pays.

 

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.