Toutinfo Bréves

SERIGNE SIDY MOCTAR MBACKE (1924-2018): Portrait d’un homme discret et rassembleur

C’est à l’âge de 93 ans que le 7ème  Khalife de Serigne Touba a été rappelé à Dieu. Il fut un homme discret et rassembleur.

Dès son arrivée à la tête de la communauté mouride comme Khalife général, Serigne Cheikh Sidy Moctar Mbacké a touché à un sujet qui a longtemps intéressé le monde musulman. Son premier discours a porté sur la célébration, dans la division des différentes fêtes musulmanes comme la Korité et la tabaski. Et tous ont été frappés par ces propos. Depuis cette date, les fêtes marquant la fin du mois de Ramadan de même que la Tabaski ont été parfois célébrées à l’unisson. Depuis son rappel à Dieu hier, beaucoup ne cessent de revenir sur ses propos. Connu pour les intimes sous le nom de Cheikh Maty Lèye, l’homme était discret. Né en 1924 à Mbacké Kadior, le défunt Khalife est un fils de Mouhmadou lamine Bara Mbacké, un petit fils de Serigne Touba. C’est dans ce village que son père avait l’habitude de se retirer pour apprendre le Coran et lire les Khassaides écrits par son père, Cheikh Ahmadou Bamba. En bon petit fils de Serigne Touba, le défunt Khalife a fait des études en matière de mysticisme, un domaine dans lequel il a reçu une formation complète.  Entre autres activités, le défunt khalife exerçait l’élevage et  l’agriculture. Il a également reçu une formation en méthode d’enseignement de Serigne Touba et l’éducation spirituelle. Ces activités génératrices de revenus ont fait que le fils de Serigne Bara était un peu méconnu des autres membres de la communauté mouride. Avant de devenir khalife de toute la confrérie mouride, l’homme très discret avait occupé le khalifat de son père. C’est en 1990 qu’il a succédé à son frère aîné Abdoul Aziz Mbacké pour être à la tête des disciples de son défunt père. Il remplaçait ainsi son frangin qui a occupé le khalifat de 1936 à 1990. Durant son premier passage en tant que khalife de son père, le défunt à su poursuivre l’œuvre de son père et de ces deux grands frères. Il s’est toujours occupé à l’entretien et de la construction des mosquées dans la ville sainte de Touba. Il a ensuite aménagé des terres, construit des daaras et des maisons en guise de Hadiya à son père, Serigne Bara. Le défunt Khalife est aussi bien connu des populations des HLM. Chaque année, il venait passer quelques jours dans ce quartier. Et ceci pour accompagner les personnes devant se rendre à la Mecque pour y effectuer le pèlerinage. Des El Hadj et Adjia qui ont tous été aux lieux saints grâce au défunt Khalife. Feu Serigne Cheikh Sidy Moctar était très engagé pour la sauvegarde de l’œuvre de son père. C’est ainsi qu’il rassemblait toute la famille, la protégeait et ne cessait de discuter avec tout le monde, tout en prenant soin d’écouter le point de vue de chacun. Septième khalife de Serigne Touba, il a succédé à Serigne Bara en 2010. Il a été rappelé à Dieu à l’âge de 93 ans.

 

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.