Toutinfo Bréves

PIERRE ATEPA GOUDIABY, PRESIDENT DU COLLECTIF DES CADRES CASAMANÇAIS «il s’agit d’un incident qui était presque prévisible»

«Permettez-moi de présenter d’abord mes condoléances aux parents des jeunes qui ont été froidement abattus. C’est un crime que nous dénonçons tous. Ensuite, c’est une surprise. Parce que nous pensons sincèrement que le processus de paix était bien enclenché. Et nous nous sommes tous réjouis qu’il y ait des avancées significatives. C’est la raison pour laquelle, nous allons tenir une conférence de presse demain dans l’après-midi pour dire à la communauté nationale et internationale, à notre humble avis, que ce n’est pas le processus qui est remis en cause. Il s’agit d’un incident que je ne dirais pas isolé ; mais d’un incident qui, malheureusement, était presque prévisible. C’est un cas précis. Nous sommes en train de réunir les éléments pour aider le gouvernement à retracer ce qui s’est vraiment passé et que tous les responsables soient identifiés et punis. (…) Ce qui est rassurant, c’est que le processus n’est pas mis en cause. Loin de là ! Nous pensons que la Casamance ne va pas retomber dans l’insécurité. Il y a un évènement qu’il faut circonscrire et analyser et que le gouvernement essaie de trouver des solutions qui existent. En tout cas, tous les Sénégalais condamnent ce drame terrible. Nous pensons peut-être que cela aurait pu être évité. Il n’est plus question que des drames comme ceux-là ressurgissent en Casamance. »

 

Toutinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.