Toutinfo Bréves

SUITE A SA SUSPENSION : Me Babou cloue au pilori l’Ordre des avocats et l’Ums

Après avoir donné sa version des faits dans l’affaire qui l’oppose au substitut du Procureur de Diourbel, Seydou Diao, Me Abdoulaye Babou a dénué toute compétence au Conseil de l’ordre des avocats en la matière, pour prononcer sa suspension.

Me Abdoulaye Babou n’a pas trop attendu pour apporter la réplique suite à sa suspension avant-hier, par le Conseil de l’ordre des avocats, suite au différend qui l’oppose au substitut du Procureur de la république, près le Tribunal de grande instance de Diourbel. L’avocat estime que le Conseil de l’ordre des avocats, n’a rien à faire dans cette affaire. ‘’Il ne peut pas statuer sur ce qui s’est passé, sur ce problème précis. L’incompétence du conseil de l’ordre pour statuer sur cette matière est notoire. Seydou Diao a piétiné mes croyances religieuses. Normalement, le Conseil de l’ordre devait se déclarer incompétent. Ça aussi c’est une erreur. Puisque le Conseil est incompétent, il ne peut pas se prononcer sur ça. Si en droit on n’est incompétent pour statuer sur une matière, toute décision qu’on prend est nulle et non avenue’’, a déclaré l’avocat sur le plateau de Seneweb. Me Abdoulaye Babou se réserve même le droit de se défendre. ‘’Il y a des voies de recours. Ils ont le droit de prendre leur décision, mais j’ai aussi le droit de me défendre. Je vais demander à ce qu’ils annulent tout ce qu’ils ont pris comme décision. La loi me permet d’aller à la cour d’appel et même jusqu’à la cour suprême. Je ne changerai pas une virgule de ce que j’ai dit depuis le début. Je n’accepterai jamais qu’on insulte ma foi’’, rétorque-t-il.

‘’Le communiqué de l’Ums est lamentable’’

Abdoulaye Babou n’a pas aussi raté l’Union des magistrats sénégalais. Selon lui, le communiqué sorti à cet effet par l’Ums est lamentable. ‘’L’Ums est une association comme celle des mareyeurs par exemple. Quand j’ai lu leur communiqué, j’ai eu honte, parce qu’il y a beaucoup d’erreurs. D’abord, ils disent que l’avocat est un auxiliaire de justice, c’est erroné, ça s’est dépassé depuis longtemps. Maintenant l’avocat est un acteur de la justice. Avec les magistrats, nous sommes égaux de la justice. L’Ums ne peut ignorer cela’’, persifle-t-il. Avant d’ajouter : ‘’j’ai été surpris par leur imprudence. Ils ne m’ont même pas saisi pour me demander ma version des faits. Ce n’est pas cela la démarche d’un juge. Ils n’ont écouté qu’une seule partie pour juger. C’est indigne d’un juge. Le danger est que s’ils continuent ainsi, les gens ne vont plus croire à la justice du pays’’. L’autre erreur de l’Ums selon Me Babou, c’est de dire qu’il a diffamé le Procureur Diao. Dans ce différend, il précise que seul le procureur lui-même peut l’accuser de diffamation. ‘’Il n’a qu’à saisir la justice et porter plainte. L’Ums n’a aucun moyen de faire des sanctions pénales. Diao peut faire ce qu’il veut, mais l’Ums n’a aucun pouvoir de sanction pénale ou de porter plainte contre qui que ce soit’’, précise-t-il.

‘’Diao a attaqué les Mourides dans leur croyance. Qu’il ne soit pas en sécurité, ça ne me regarde pas’’

Me Abdoulaye Babou est largement revenu sur les faits qui lui ont valu sa sanction. ‘’Le 1erjuin, je plaidais pour un client au Tribunal correctionnel de Diourbel. Ce qui m’a un peu intrigué dès le début, avant même qu’on appelle mon dossier à la barre, le Procureur Seydou Diao a eu un violent accrochage avec le président du tribunal qui s’appelle Dieyna, ils ont eu une violente dispute. Je le taquinais même dès le début en le disant, Monsieur le Procureur, vous avez bouffé du lion avant de venir’’, déclare-t-il d’emblée. Avant de poursuivre dans sa narration : ‘’J’ai fait 36 ans de barreau. J’ai appelé mon dossier et mon client est venu se présenter à la barre. Et quand le Procureur Diao interrogeait mon client, il a débordé. Dans sa prise de parole, il a prononcé le nom de Serigne Touba en des termes sur lesquels je ne peux pas revenir. Il a manqué du respect à Serigne Touba. C’est des propos désobligeants’’.

‘’Avec le Diao, on n’a jamais parlé de Adiya’’

Abdoulaye Babou dégage en touche la version qui circule sur la place publique depuis l’éclatement de cette affaire. ‘’On n’a jamais parlé de Adiya entre lui et moi comme on a voulu le faire croire à l’opinion’’, dément-t-il. Soulignant ainsi que ce qui a été à l’origine de leur prise de bec, ce sont les propos désobligeants qu’il a proférés à l’endroit de Serigne Touba. ‘’C’est quand il a tenu ces propos désobligeants que je lui ai dit de nous épargner ces propos qui n’avaient aucun rapport avec le dossier. Je lui ai dit de se limiter au dossier et de laisser Serigne Touba en dehors de tout ça, il m’a rétorqué qu’il s’en fichait pas mal. C’est alors que je me suis levé pour demander à tous les disciples de Serigne Touba présents dans la salle d’audience, de se lever. Des gens sont même tombés en trance. Il a été exfiltré de la salle. Qu’il ne soit pas maintenant en sécurité, ça ne me regarde pas’’, soutient-il.

L’info