Toutinfo Bréves

MARCHES PUBLICS : Ecotra dénonce la préférence flagrante pour les entreprises étrangères

  • mbay thiamdoum
  • juin 11, 2021
  • Commentaires fermés sur MARCHES PUBLICS : Ecotra dénonce la préférence flagrante pour les entreprises étrangères

Abdoulaye Sylla et son équipe du groupe Ecotra déplorent les conditions d’attributions des marchés publics, qui font qu’ils sont souvent donnés à des entreprises étrangères, au détriment du privé national qui, pourtant, détient les compétences requises. Et le Directeur général et ses collaborateurs qui étaient en conférence de presse hier, donnent l’exemple d’un marché pour lequel Ecotra a été écarté, avant d’être rétabli dans ses droits par la Cour suprême. 

Gagner un marché de travaux publics au Sénégal relève d’un véritable parcours du combattant, du moins pour les entreprises locales. C’est le constat de l’entreprise Ecotra, qui part de sa propre expérience. ‘’Nous nous sommes sentis frustrés par des décisions autour de l’accès au marché à travers les appels d’offres’’, a souligné d’emblée Alpha Samb. En effet, Ecotra a été écarté, injustement, dit-elle, de l’attribution d’un marché au profit d’une entreprise étrangère. Mais quand elle a mené le combat juridique, elle a eu raison. ‘’Ce qui nous réunit aujourd’hui fait suite à un recours que nous avons introduit, relatif à l’exécution d’un marché qu’on a confié à une autre entreprise internationale. Nous avons contesté le processus auprès de la Cour suprême, qui nous a donné raison dans notre contestation’’, note M. Samb. Il s’agit du marché des travaux d’aménagement et de bitumage de la boucle des Kanoulayes, y compris voiries, lancé par l’AGEROUTE. Dénonçant la concurrence déloyale dans le secteur et la manière dont sont traités les nationaux dans l’attribution des marchés, le DG d’Ecotra est d’autant plus remonté que son entreprise a consenti d’énormes sacrifices pour relever le défi de l’équipement, de l’expertise et contribue beaucoup à l’emploi et à la création de richesses au niveau local. ‘’Ecotra a fait, à ce jour, un investissement à hauteur de 77 milliards de F CFA en équipements (engins, camions, logistiques, véhicules et des équipements industriels) autour de l’activité du bâtiment et des travaux publics. Ecotra fait travailler 800 employés dont plus de 500 permanents, avec une masse salariale mensuelle de 500 millions de F CFA, et est le partenaire de 1 800 fournisseurs dont les deux tiers sont sénégalais’’, explique Alpha Samb. Qui ajoute que pour l’année 2019, l’entreprise a eu un chiffre d’affaires de 52 milliards de F CFA. Et qu’aujourd’hui, Ecotra a un portefeuille de travaux publics de 180 milliards de F CFA. 

‘’Aujourd’hui, dans beaucoup de pays, il y a une préférence nationale’’

C’est pourquoi, les responsables de la société ne comprennent pas le manque de soutien notoire de l’Etat, dont les marchés vont très souvent à des entreprises étrangères, alors que les nationaux ont toute l’expertise et l’équipement requis pour réaliser les travaux. ‘’Aujourd’hui, dans beaucoup de pays, il y a une préférence nationale, c’est-à-dire quand, dans le cadre d’un marché, les nationaux peuvent le faire, on les favorise. Au Sénégal, non seulement on ne favorise pas les nationaux, mais on crée des critères artificiels pour écarter les nationaux qui peuvent le faire. Les entreprises étrangères ne créent pas d’emplois permanents ; l’ensemble des bénéfices est rapatrié’’, explique Me Demba Ciré Bathily, qui était à la conférence de presse, en compagnie d’autres avocats du groupe. D’ailleurs, ils ont souligné, pour le fustiger, le fait qu’il puisse y avoir une entreprise quasiment du même nom, portant préjudice à Ecotra du PDG Abdoulaye Sylla. 

L’info