Toutinfo Bréves

APPEL A LA MOBILISATION POUR UN CYCLE DE MANIFESTATIONS : Sonko lance la 2ème vague

  • mbay thiamdoum
  • juin 11, 2021
  • Commentaires fermés sur APPEL A LA MOBILISATION POUR UN CYCLE DE MANIFESTATIONS : Sonko lance la 2ème vague

En prélude au rassemblement du Mouvement pour la défense de la démocratie prévu aujourd’hui à la Place de la Nation (Ex-Obélisque), le leader de Pastef Ousmane Sonko a appelé l’ensemble de ses militants, et au-delà, l’ensemble des citoyens épris de justice, à une vaste mobilisation. Ceci, dans le but de réclamer la libération des jeunes arrêtés lors des évènements de mars dernier et maintenus jusqu’ici en prison.

Alors que le président investit l’intérieur du pays, dans le cadre de ses tournées économiques, l’opposition et la société civile regroupées au sein du Mouvement pour la défense de la démocratie (M2D), investissent la rue. Aujourd’hui, elles ont prévu un vaste rassemblement à la Place de la Nation (Ex-Obélisque), pour réclamer la libération des huit jeunes sénégalais arrêtés lors des violentes manifestations du mois de mars dernier, suite à l’affaire Sonko-Adji Sarr. Il s’agit de Demba Diédhiou, Abdourahmane Diallo, Mouhamed Mané et Babacar Diagne, tous ressortissants de la région de Ziguinchor ; et Ndongo Diop, Moussa Guéye, Galass Guéye et Abdoulaye Fall Baye pour la région de Diourbel. Qui sont maintenus depuis lors en prison, alors que leurs autres compères arrêtés au même moment dans le cadre de ces manifestations, sont tous libérés. 

Pour le Mouvement pour la défense de la démocratie, leur maintien en prison dénote tout simplement d’une injustice. D’ailleurs, pour exiger leur libération, le leader des Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef) est monté hier au créneau pour appeler les citoyens sénégalais à une vaste mobilisation. ‘’Je lance un appel à tous les citoyens sénégalais épris de justice et de liberté, à se mobiliser massivement pour prendre part au rassemblement du M2D prévu ce vendredi 11 juin, après la prière. Ceci dans le but d’exiger la libération de ces jeunes arrêtés en mars dernier et qui sont toujours maintenus en prison’’, a émis le leader de Pastef dans une vidéo transmise en direct hier, sur la page Facebook du M2D. 

«Macky Sall ne respecte personne…Il ne connait que le rapport de force»

Ousmane Sonko de rappeler dans la même veine, qu’après les évènements de mars, le M2D était dans une logique de manifestations pour faire libérer tous ceux qui ont été arrêtés à cet effet. ‘’On avait même prévu de manifester trois jours de suite après les évènements. Mais c’est lui-même le Président Macky Sall qui, dos au mur, a saisi l’ensemble des chefs religieux du pays, pour apaiser la tension. Quand ces derniers dont le Khalife général des Mourides qui a même envoyé une délégation qui nous a rencontrés à cet effet, ont intervenu, nous avons cessé toute activité et nous nous sommes conformés à leurs recommandations’’, a déclaré Ousmane Sonko. Avant de poursuivre : ‘’en retour, le Khalife général des Mourides nous avait demandé de lui faire part de nos revendications, pour en discuter directement avec le président de la République. Nous lui avions fait 10 doléances qu’on avait consignées dans un document. Parmi ces revendications, il y a la libération de tous les jeunes arrêtés dans le cadre de ces manifestations. Depuis lors, il s’est passé trois mois, Macky Sall refuse toujours de libérer ces jeunes qui n’ont fait qu’exercer leur droit à la manifestation’’. Le leader de Pastef fustige ainsi le non-respect, par le président de la République, de ses engagements pris devant Serigne Mountakha Mbacké. ‘’Le Président est en train de faire des tournées avec des centaines de millions de l’argent du contribuable. Et partout où il va, il ne fait que menacer, accuser. Et il se prépare en recrutant des policiers et des gendarmes, pensant que cela peut faire peur aux gens. Nous ne pouvons pas laisser ces jeunes moisir en prison. J’appelle tous les patriotes membres de Pastef, de se rendre demain après la prière du vendredi à la Place de la Nation. Je lance ce même appel à tous les citoyens épris de justice et de paix’’. Et Sonko de poursuivre pour insister sur la nécessité de reprendre la lutte. «Macky Sall ne respecte personne. Il ne respecte pas les chefs religieux, ne respecte pas la communauté internationale et ne connait que le rapport de force»

«Le combat ne fait que commencer… »

Pour Ousmane Sonko, la bataille pour la libération de ces jeunes ne fait que commencer. ‘’Ils pensent les mobilisations de mars n’étaient que spontanées et occasionnelles et qu’on ne peut pas les rééditer et que nous ne pouvons pas mobiliser. Je demande à tout le monde de sortir pour faire une démonstration de force. Je serais là-bas personnellement. Tous les leaders politiques de l’opposition comme de la société civile seront là-bas. Ce sera le point de départ d’un cycle de manifestations jusqu’à ce que ces jeunes soient libérés’’, déclare Ousmane Sonko. Qui avertit : «Le combat ne fait que commencer, il est loin d’être fini. Tant que les raisons qui fondent ce combat sont toujours là, nous devons rester mobilisés. Qu’on se prépare ; on veut bien la paix, mais la paix se fait à deux». 

L’info