Toutinfo Bréves

RATTACHEMENT DE « MARCHE BOUBESS» A GUEDIAWAYE : Cheikh Dieng tire à boulets rouges sur Macky et Aliou Sall

  • mbay thiamdoum
  • juin 5, 2021
  • Commentaires fermés sur RATTACHEMENT DE « MARCHE BOUBESS» A GUEDIAWAYE : Cheikh Dieng tire à boulets rouges sur Macky et Aliou Sall

Cheikh Dieng est en colère ! Le maire Libéral de Djida Thiaroye Kao enrage de voir le chef de l’Etat, par la magie du décret présidentiel, transférer le marché Boubess à Guédiawaye, notamment à la commune de Wakhinane Nimzatt, comme le réclamait, il y a moins d’un mois, Aliou Sall, alors que la Cour suprême avait tranché le différend en faveur de la commune de Djida Thiaroye Kao. 

Le 14 mai dernier, le maire de Djida Thiaroye Kao, suite à une sortie d’Aliou Sall, avertissait que ce dernier voulait profiter de la départementalisation de Keur Massar pour demander le secours de son grand frère Macky Sall, pour lui restituer le marché Boubess. Et que lui et les populations de sa commune, attendaient la réaction de Macky Sall. Celle-ci n’a pas trop tardé. C’est Cheikh Dieng lui-même qui en a fait l’amer constat. ‘’Profitant du tapage de la création du nouveau département de Keur Massar, le président de la République, Macky Sall à subrepticement glissé, dans les annexes, à la page 37, une disposition qui redéfinit les limites de la commune de Djida Thiaroye Kao, qui distrait la partie nord-ouest de la commune pour la rattacher à la commune voisine de Wakhinane Nimzatt’’, déplore-t-il d’emblée, à travers un post au vitriol, sur sa page Facebook. 

Prenant le soin de retracer, sur une carte géoréférencée, les nouvelles limites, il a constaté que «la portion ainsi distraite est exactement le ‘’marché Boubess’’, que la commune de Guédiawaye, à travers Wakhinane Nimzatt a tenté, en vain, depuis des années, de lui arracher. Ce qu’Aliou Sall et racine Talla ont obtenu par la magie du décret présidentiel. ‘’Ainsi, le président de la République fait droit à la demande de son petit-frère de maire de Guédiawaye qui n’a eu de cesse, de réclamer cette portion de notre territoire’’, soutient amer, le maire de Djida Thiaroye Kao. L’édile libéral est d’autant plus ulcéré, que cet espace abritant le marché a fait l’objet d’un litige juridique qui a abouti en faveur de sa commune.‘’Ce contentieux avait été soumis depuis 2015, à l’arbitrage de la Cour Suprême qui avait tranché le différend, en notre faveur, sans équivoque’’. Dès lors, pour lui, ‘’en tentant de contourner cet arrêt de la Cour Suprême par la voie administrative, le président de la République fait preuve de manque de respect notoire pour l’autorité de la chose jugée’’. 

‘’Macky Sall a montré à quel point il est déterminé à combattre des adversaires politiques qui n’ont que le seul tort de camper dans la loyauté et la dignité’’

Et le responsable du Pds d’enfoncer le clou. ‘’Pire, en essayant de contourner la justice par un décret immoral, Macky Sall a montré à quel point il est déterminé à combattre des adversaires politiques qui n’ont que le seul tort de camper dans la loyauté et la dignité pour combattre sa gouvernance erratique et destructrice de notre République’’, peste Cheikh Dieng. Qui note que ‘’dans la précipitation pour combattre le maire de Djida Thiaroye Kao’’, qu’il est, le chef de l’Etat ‘’a malheureusement oublié de respecter la loi, en l’occurrence le Code des collectivités territoriales, notamment en son article 78 qui lui fait obligation de consulter le Conseil municipal’’. Pour lui, il est clair que le non-respect de cette formalité substantielle ‘’rend nulle et de nul effet la décision’’ rattachant le marché Boubess à la commune de Wakhinane Nimzatt de Guédiawaye. Mais qu’à cela ne tienne, sa commune, affirme-t-il, ne se laissera pas faire. ‘’De toute façon, la population de Djida Thiaroye spoliée et violentée, saura lui apporter les réponses politiques et juridiques appropriées’’, clame le maire. Qui en rajoute une couche : ‘’dans le cas d’espèce, le président de la République, a fait preuve d’incompétence politique et administrative, il en récoltera les fruits amers, ainsi que son petit frère…’’. Pour finir, Cheikh Dieng appelle toutes les filles et les fils de la commune, de quelque bord qu’ils soient, à la résistance face à cette ‘’injustice’’ innommable. Son appel va aussi à toutes les organisations politiques et de la société civile, les organisations des droits de l’homme, dont il souhaite avoir le soutien dans ce combat pour la justice et la dignité d’une population brimée, persécutée et spoliée. 

L’info