Toutinfo Bréves

MANIFESTATIONS DE MARS 2021 : Me El Hadji Diouf veut trainer le M2D, Sonko et Guy Marius Sagna à la CPI

  • mbay thiamdoum
  • mai 29, 2021
  • Commentaires fermés sur MANIFESTATIONS DE MARS 2021 : Me El Hadji Diouf veut trainer le M2D, Sonko et Guy Marius Sagna à la CPI

Une autre plainte est encore annoncée à la Cour pénale internationale. Cette fois-ci, c’est Me El Hadji Diouf qui compte trainer le M2D, Sonko et Guy Marius Sagna devant la juridiction internationale.

‘’Cette conférence de presse a pour but essentiellement de répondre à une provocation inacceptable’’. C’est en ces termes que Me El Hadji Diouf a démarré hier, son face à face avec la presse. Lors de cette rencontre, le leader du Parti des travailleurs et du peuple (PTP) a annoncé une plainte contre Ousmane Sonko, le M2D et Guy Marius Sagna, devant la Cour pénale internationale, à la suite des évènements et autres scènes de violences ayant occasionné la mort de 13 jeunes sénégalais en début mars dernier. ‘’J’ai décidé d’ouvrir la vraie bataille devant la CPI. Ce qui est important ici, c’est la décision de créer une entité, l’appellation importe peu, un regroupement de toutes les victimes de Sonko, Guy Marius Sagna et du M2D. Nous avons déjà un document sonore et écrit que nous allons produire devant la Cour pénale internationale. On saura qui est criminel et qui ne l’ai pas’’, a déclaré le tonitruant avocat. Avant d’enfoncer le clou : ‘’Nous avons des preuves et des arguments’’, a-t-il fulminé. Cette sortie de Me El Hadji Diouf survient quelques jours seulement après la publication du mémorandum du Mouvement pour la défense de la démocratie sur les évènements de mars dernier qui ont occasionné la mort de 13 personnes qu’il impute à l’unique responsabilité du Président Macky Sall et de son régime. L’avocat et homme politique qualifie le M2D de ‘’Mouvement de la déstabilisation et de la dictature’’. Pour lui, les responsables du M2D devraient être emprisonnés pour avoir appelé et poussé les Sénégalais à l’insurrection. ‘’Si l’État du Sénégal voulait vraiment réprimer, je crois qu’il pouvait le faire. Il a même fait preuve de faiblesse dans la mesure où ce monde aurait dû être embastillé’’, soutient-il. Me El Hadji Diouf qui se présente comme victime de ces évènements, a juré qu’il n’est pas de connivence avec Macky Sall. ‘’Je ne défends pas le Président Macky Sall. Je jure sur le Coran, je ne lui ai même pas parlé. Je défends El Hadji Diouf, victime de Sonko. Les gens qui sont entrés chez moi, étaient venus pour me tuer. S’ils m’avaient trouvé dans ma maison, ils allaient me tuer’’, charge-t-il. Le directeur d’Amnesty International/Sénégal, Seydi Gassama était aussi la cible de l’avocat et homme politique. ‘’Seydi Gassama est un opposant de la pire espèce’’, s’est-il défoulé sur le droit-de-l’hommisme.

L’info