Toutinfo Bréves

FAUX ET USAGE DE FAUX : Le frère de Waly Seck avait établi un faux extrait de naissance pour intégrer un centre de foot en Espagne

  • mbay thiamdoum
  • mai 28, 2021
  • Commentaires fermés sur FAUX ET USAGE DE FAUX : Le frère de Waly Seck avait établi un faux extrait de naissance pour intégrer un centre de foot en Espagne

6 mois de prison assortis du sursis, c’est la peine que risque le frère de Wally Seck, Seydina Alioune Seck pour des faits de faux et d’usage de faux dans un document administratif. Il a été renvoyé hier, en jugement devant la deuxième chambre correctionnelle de Dakar.

Pour des faits de faux et d’usage de faux dans un document administratif, Seydina Alioune Seck risque 6 mois de prison assortis. Pour ces faits qui lui sont imputés, il est ressorti de l’instruction d’audience qu’ils datent de 2014. A cette période-là, le frère de Wally Seck qui évoluait dans le football nourrissait le rêve d’aller jouer dans un centre en Espagne. Hélas, comme il était âgé vu qu’il est né en 1993, il est allé se faire établir un extrait de naissance dans lequel il est indiqué qu’il est de 1997. Ainsi, avec ce nouveau acte de naissance, il comptait regagner ce centre. Ayant réussi à se faire confectionner une carte d’identité nationale avec ce faux extrait de naissance, son forfait a été découvert lorsqu’il est allé se faire déposer un passeport. Inculpé pour faux et usage de faux, il a réfuté ces faits hier, devant le juge correctionnel de Dakar. Pour se justifier, il a argué qu’il était mineur à l’époque des faits et de ce fait, il ignorait que ce processus était illégal. « Ce document c’était pour diminuer mon âge. Et c’est un monsieur qui es en Espagne qui m’a demandé de le faire. Je ne me rappelle plus de son nom parce que j’étais mineur en ce temps-là. J’avoue que je me suis rendu en Espagne avec mon véritable passeport. C’est quand j’ai voulu voyager avec le nouveau passeport que j’ai eu des problèmes. Et c’est pour cela que j’ai déposé une requête au fin d’annulation de l’acte », a expliqué ce prévenu. Malgré cette tentative de convaincre le tribunal de sa bonne foi, la procureure a requis 6 mois de prison assortis du sursis contre Seydina Alioune Seck. Parce que selon elle, il a confectionné ces documents en 2014 alors qu’il était majeur et non mineur comme il le soutient à la barre. Ses avocats, Mes Mamadou Gueye et Alioune Badara Fall qui ont demandé sa relaxe ont pointé du doigt le coach du garçon qui aurait selon eux, établi ce faux document.  » Si le coach prend la responsabilité de diminuer son âge et de le faire jouer en équipe, ce n’est pas de sa faute puisqu’il lui avait dit que c’était valable », a souligné Me Gueye. Après les débats, le juge a fixé le délibéré pour 10 juin prochain. 

L’info