Toutinfo Bréves

AUTONOMISATION DES FEMMES ET DES JEUNES : La mairie de Dakar octroie 140 millions à 1893 bénéficiaires

  • mbay thiamdoum
  • mai 27, 2021
  • Commentaires fermés sur AUTONOMISATION DES FEMMES ET DES JEUNES : La mairie de Dakar octroie 140 millions à 1893 bénéficiaires

La mairie de Dakar a procédé à la remise d’attestation et de financement à des groupements de femmes et de jeunes, d’une valeur estimée 140 millions FCFA.  A travers cet appui, la municipalité vise à lutter contre la pauvreté et à booster le développement économique et sociale au Sénégal.  

La mairie de Dakar veut jouer sa partition dans la lutte contre la précarité. Pour ce faire, le maire de la capitale, Soham Wardini n’entend pas lésiner sur les moyens pour sponsoriser les projets des femmes et des jeunes. La mairie de Dakar, à travers le Fonds de développement et de solidarité municipal (FODEM), a pour objectif d’améliorer le niveau des revenus des couches les plus vulnérables, par un accès plus facile aux ressources économiques, mais aussi pour assurer un service financier aux entrepreneurs des 19 collectivités territoriales de la ville de Dakar. 

Lors d’une cérémonie organisée hier, au sein de l’hôtel de ville flambant neuf, après des mois de réfection, Soham Wardini a remis des attestations de formation et de financements à des groupements de femmes et de jeunes. ‘’Pour la première phase, la mairie a formé, de janvier à mars 2020, 392 femmes répartis dans 08 collectivités territoriales de Dakar, dont Dieuppeul Derklé, Yoff, Fass Gueule Tapée, Colobane, Grand Dakar, Cambérène, Grand Yoff, Sacré-Cœur et Parcelles Assainies. Et lors de la seconde phase, la mairie a formé 1472 femmes et jeunes’’, détaille-elle devant une immense foule de femmes et d’hommes, acquise à sa cause.

Selon Mme Wardini, au total, ce programme a formé et a financé 63 groupements regroupant 1893 bénéficiaires, pour un montant global de 140 millions de FCFA, en 2020. L’édile de la capitale a rappelé que les femmes et jeunes bénéficiant de ces financements pour leurs activités génératrices de revenus, sont, avant tout, soumis à une formation en économie solidaire et sociale. ‘’Les bénéficiaires ont disposé d’une formation en entreprenariat féminin notamment, sur les bases fondamentales de l’entreprenariat. Il en est de même de la formation sur l’éducation financière qui a permis d’acquérir des connaissances et des compétences nécessaires dans le domaine de la gestion financière et de la comptabilité, tout en renforçant les capacités d’analyses des facteurs de risques d’échec dans les entreprises par des gestions adaptées’’, a souligné encore le maire de la capitale. 

L’info