Toutinfo Bréves

LAMINE BA, COORDONNATEUR PODOR VA MAL ; ‘’J’invite Aissata Tall Sall à venir soutenir la candidature de Racine Sy’’

  • mbay thiamdoum
  • mai 26, 2021
  • Commentaires fermés sur LAMINE BA, COORDONNATEUR PODOR VA MAL ; ‘’J’invite Aissata Tall Sall à venir soutenir la candidature de Racine Sy’’

Le patron du mouvement ‘’Podor va mal’’ a choisi son camp pour les élections locales de janvier 2022. Lamine Bâ, dans cet entretien, invite la mairesse Aïssata Tall Sall à ne pas se présenter à un 3ème mandat et à soutenir la candidature de Racine Sy, qu’il juge être le meilleur choix pour la commune. 

L’Info : Pourquoi Podor va mal ?

Lamine Bâ : Le mouvement Podor va mal est né en 2011 au lendemain des événements du 23 juin, pour porter la voix des populations notamment sa jeunesse, jouer le rôle d’alerte et de veille au niveau du département. Il a été créé par un mouvement de cadres, étudiants, jeunes travailleurs, agriculteurs…Des jeunes se sont retrouvés et nous avons fait le constat selon lequel, Podor n’allait pas bien et qu’il fallait agir. Il restait beaucoup de choses à faire. Comme nos grands-parents ont accompagné tous les régimes, nous nous sommes dit qu’il était temps qu’on s’élève pour porter la voix des populations de Podor, parce qu’on avait constaté que Podor était laissé en rade par rapport aux initiatives de développement des différents régimes qui se sont succédés à la tête du pays.

Depuis 2011, vous menez le combat au niveau local. Qu’est ce qui est aujourd’hui à l’actif du mouvement ?

Quand on créait le mouvement Podor va mal, le plus grand casse-tête des populations, c’était le désenclavement de l’île à Morphile. C’était un casse-tête parce que pendant l’hivernage, quand ça pleuvait, les gens avaient de réels problèmes de mobilité et d’accessibilité au niveau même de l’ile à Morphile, à Daara Halaybe, à Démette où les populations étaient obligées de transférer leurs malades en Mauritanie plutôt qu’à Ndioum, tellement les routes n’étaient pas praticables. Il y avait ce casse-tête de la mobilité et d’accessibilité. Mais le plus gros problème, en fait, des populations de Podor, était le désenclavement de l’ile à Morphile et là, nous saluons et nous remercions le président de la République, Macky Sall qui a consenti beaucoup d’efforts sur le plan des infrastructures. Il faut reconnaitre quand même, que depuis son avènement à la tête du pays, l’ile à Morphile est désenclavée à 99,9%. Il reste juste l’axe Diatar-Halwar et nous avons eu échos que très prochainement, le président de la République va lancer le démarrage des travaux. Grosso modo, nous pouvons dire que le plus gros casse-tête des populations de Podor, c’était le désenclavement de l’ile à Morphile et que le président de la République Macky Sall l’a résolu et a tenu promesse. Aujourd’hui, en 10 minutes, on peut accéder à Saldé, à Cass Cass, ou à Daara Halaybe, sur des routes praticables goudronnées, ce qui était impensable il y a quelques années. C’était même un rêve il y a 10 ou 15 ans derrière. Aujourd’hui, c’est un grand soulagement. Les populations vaquent à leurs occupations librement et tranquillement. En plus de cela, il y a beaucoup d’efforts à faire dans la cuvette de Ndioum, au niveau de l’agriculture, dans la zone sylvopastorale où on a besoin d’unités de transformations du lait. Ce sont en réalité, des milliers de litres de lait que nous perdons chaque jour. Ça aussi, c’est un vrai problème. Dans l’éducation, nous pouvons dire qu’aujourd’hui, à 90%, les problèmes sont réglés grâce au Président Macky Sall et aux bonnes volontés comme le président Racine Sy. Il a beaucoup fait dans le département et dans la commune de Podor. Il a investi dans beaucoup d’édifices. Il a rénové des maternités et des écoles, réparé des forages, hébergé des étudiants à Dakar. On peut dire que c’est le messie du département de Podor. Tous ces acquis nous ont permis de dire que nous sommes sur la bonne voie.

Justement, pensez-vous que Mamadou Racine Sy, à travers ses bonnes œuvres, puisse être un bon maire pour la commune de Podor ?

Vous me donnez une belle occasion de m’adresser à madame le maire, Me Aissata Tall Sall qui est au passage, une sœur. Au nom du mouvement Podor va mal, nous l’invitons solennellement à venir soutenir la candidature de Racine Sy pour les élections de 2022, pour l’intérêt des populations de Podor et de la ville de Podor. Il y va du développement de notre commune que ces différents leaders fassent bloc et agissent ensemble. Je pense que cet appel solennel que nous lui lançons, sera entendu. Nous espérons qu’elle répondra favorablement à notre appel.

Pensez-vous qu’Aïssata Tall Sall renonce à sa candidature et soutienne Racine Sy ?

Elle répondra favorablement, parce que je sais qu’elle est mue par l’intérêt des Podorois. Elle viendra soutenir la candidature de Racine Sy parce que nous pensons que celle-ci s’impose en 2022. 

Vous semblez être sûr du bien fondé de la candidature de Racine Sy et de sa victoire. Pourquoi ?

C’est plus qu’une conviction. Ce sont les populations de Podor qui veulent de lui comme maire. C’est une forte demande au niveau local. Cette candidature n’émane pas de Racine Sy. C’est une candidature qui est devenue une demande sociale. C’est même une exigence sociale pour les populations de Podor si je peux m’exprimer ainsi. Aujourd’hui, c’est une déferlante de jeunes qui supportent cette candidature dans la commune de Podor. Chaque jour, ce sont des centaines de jeunes qui sortent pour faire des déclarations demandant à ce que le président Racine Sy présente sa candidature. Aujourd’hui plus que demain, nous sommes convaincus et nous pensons que la meilleure candidature c’est celle du président Racine Sy. Cela, pour plusieurs raisons. C’est quelqu’un qui n’est pas maire, mais qui s’occupe et qui vient en aide aux populations. Parfois, il se substitue même à l’Etat et à la municipalité.  C’est l’homme qu’il faut pour les populations de Podor. Nous ne le disons pas parce que Racine Sy c’est un ami, nous le disons parce qu’il a fini de faire ses preuves dans la commune. S’il ne l’avait pas fait, on allait le dire parce que nous sommes conséquents avec nous-mêmes et nous avons le courage de nos idées. Il n’est ni ministre ni Directeur général d’une société, mais il sort de sa propre poche pour faire des réalisations qui sont du ressort de l’Etat. C’est des institutions financières implantées dans la commune, des maternités, des équipements sanitaires qu’il gratifie les populations. Dernièrement, il a doté l’hopital de Podor d’appareils de radiographie. Nous sommes certes un mouvement de veille, un mouvement de citoyen. Mais nous ne sommes pas nihilistes jusqu’à ignorer toutes les bonnes actions qu’il fait dans la commune et qui sont destinées aux populations pour qui nous nous battons.  Nous avons l’obligation d’appuyer quiconque qui pose des actes qui contribuent au développement de Podor et à l’épanouissement de sa population. Nous l’accompagnons parce que ce qui nous intéresse, c’est la prise en charge des besoins des populations. Nous nous battons pour l’intérêt des populations. Et sur ce, connaissant madame le maire Aissata Tall Sall, après deux mandats, elle doit venir battre campagne à nos côtés pour élire Racine Sy en janvier 2022. Vous me direz surement pourquoi Racine Sy. Depuis qu’il est là, pas moins de 300 jeunes ont été recrutés de par son entregent. Mais toujours est-il que sur le plan départemental, il y a encore beaucoup de choses à faire. Il y a toujours le taux du chômage des jeunes qui est toujours élevé au niveau local. Les jeunes sont toujours à la recherche d’emplois et nous osons espérer qu’avec le Programme d’urgence d’insertion et d’emploi des jeunes, ceux de Podor ne seront pas laissés en rade. Nous osons aussi espérer qu’ils ne seront pas oubliés dans les programmes de financement de projets, puisqu’il y a beaucoup de créneaux que les jeunes de Podor peuvent exploiter dans la zone, s’ils bénéficient bien sûr de ces financements.

L’info