Toutinfo Bréves

MACKY JUSTIFIE LA CHERTÉ DU PEAGE : «Si on veut rouler en toute sécurité, il y a un prix»

  • mbay thiamdoum
  • mai 3, 2021
  • Commentaires fermés sur MACKY JUSTIFIE LA CHERTÉ DU PEAGE : «Si on veut rouler en toute sécurité, il y a un prix»

Le chef de l’Etat a fâché plus d’un usager, samedi, en répondant à une interpellation sur la cherté des tarifs de l’autoroute à péage. Pour le chef de l’Etat, que ceux qui n’ont pas les moyens de payer le prix, se contentent de la route nationale n°1 et ses nids de poules. Macky Sall a aussi expliqué pourquoi le TER tarde toujours à rouler.

Interpellé sur la cherté du tarif du péage à l’occasion de sa rencontre de samedi avec les centrale syndicales, le chef de l’Etat n’a pas fait mieux que son ministre Mansour Faye, qui avait soulevé la colère de bon nombre de Sénégalais, en leur suggérant de prendre la route nationale n°1, s’ils trouvaient l’autoroute à péage chère. «À côté du Péage, il y a la route de Rufisque. Si vous ne voulez pas payer, il y a une route alternative pour ceux qui ne veulent pas prendre l’autoroute. Si tu veux rouler en toute sécurité, sans trou, il y a un prix», a martelé, Macky Sall. Qui reconnait que nos routes sont truffées de «trous», ou nids de poules, pour utiliser le terme consacré. 


Pourquoi le TER ne peut toujours pas rouler

Concernant l’exploitation commerciale du Train Express Régional (TER), le chef de l’Etat a confirmé la date de démarrage avant la fin de l’année 2021, comme l’a annoncé, il y a quelques semaines, le ministre des Infrastructures Mansour Faye. ‘’Il fallait terminer tous les travaux annexes pour que les populations puissent vaquer tranquillement à leurs occupations sans pour autant être bloquées par le TER’’, a soutenu Macky Sall qui annonce la finalisation de la construction des 18 ponts et passerelles érigés entre Dakar et Diamniadio, et les gares de Keur Mbaye Fall et de Diamniadio qui doivent impérativement être finalisées avant la mise en circulation du TER qui, dit-il, est d’une très haute technologie. «Tant que les gares de Thiaroye, Keur Mbaye Fall et Diamniadio ne sont pas complètement terminées et restituées, le trafic ne pourrait pas démarrer. (…). Le TER est un projet moderne, mais aussi de haute technologie», et non «pas un train à vapeur ou un train classique», a martelé le chef de l’Etat. 

‘’Mon engagement, c’est l’axe Dakar-Tamba’’

Répondant à l’interpellation du Secrétaire Général de l’Union nationale des syndicats autonomes du Sénégal (UNSAS), Mademba Sock, sur la relance du chemin de faire, le chef de l’Etat a décliné sa priorité. ‘’Je travaille sur un axe. Je veux qu’on sache que mon engagement, c’est l’axe Dakar-Tamba’’, a reprécisé Macky Sall. ‘’Là-dessus, nous sommes assez avancés. En ce moment même, nos partenaires canadiens qui sont intéressés sont à Dakar pour finaliser leur offre technique et financière. Ça, c’est attendu au plus tard en fin mai’’, a-t-il ajouté.  Le chef de l’Etat a ainsi décliné son objectif de réhabiliter ce tronçon afin que d’ici la fin de l’année, qu’on puisse au moins, reprendre ce trajet jusqu’à Tamba et puis après, continuer jusqu’à Bamako.   

L’info